Formulaire de recherche

Une fiscalité trop lourde

Tandis que le projet de loi de finances pour 2020 se profile, le Leem dénonce le « fardeau fiscal » qui pèse sur le secteur.

Par Christophe Micas

© ADOBESTOCK_INUENG

La fiscalité appliquée au secteur du médicament dans l’Hexagone est un poids pour les entreprises, estime le Leem (Les Entreprises du médicament), chiffres d’une étude réalisée par le cabinet PwC Société d’Avocats à l’appui. Le syndicat de l’industrie pharmaceutique n’hésite pas à parler de « fardeau fiscal » qui « pénalise fortement l’attractivité des investissements industriels en santé ». Non seulement la France se retrouve une nouvelle fois en queue de peloton des pays européens en matière de politique fiscale attractive, mais les écarts se creusent entre les taux globaux d’imposition appliqués en France et ceux des autres pays étudiés, à savoir l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Espagne et la Suisse. Un phénomène qui s’explique notamment par le gel de la baisse de l’impôt sur les sociétés, l’absence de sanctuarisation du crédit d’impôt recherche et un système de régulation des dépenses d’assurance maladie pénalisant et instable pour les entreprises du secteur. 

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés