Formulaire de recherche

Plus de 3 000 signataires de la pétition

Vous êtes plusieurs milliers à avoir dit non à la disparition de la pharmacie vétérinaire. La mobilisation portera-t-elle ses fruits ?

© FOTOLIA/LEREMY 

Le 15 septembre dernier devait avoir lieu le procès de trois pharmaciens devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour manquement à la réglementation sur les médicaments vétérinaires. Quelques jours plus tôt, la FSPF dénonçait, en lançant une pétition, la position des autorités professionnelles (Ordre des pharmaciens) et sanitaires (ministère de la Santé et de l’Agriculture), reprochant au premier de s’être porté partie civile et au second de négliger le rôle du pharmacien dans le vétérinaire. La FSPF réclamait aussi l’ouverture d’un « Grenelle de la pharmacie vétérinaire » pour reconsidérer la situation. La profession a répondu présent puisqu’à la mi-octobre 2 517 pharmaciens s’étaient mobilisés en signant la pétition « Non à la disparition de la pharmacie vétérinaire ». En attendant l’audience, reportée au 8 mars prochain, Philippe Gaertner, président de la FSPF, a été reçu au ministère de la Santé où il a porté les pétitions et y a réitéré ses mots d’ordre. Prochaine cible courant octobre : le ministère de l'Agriculture.

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés