Formulaire de recherche

L’essentiel des sprays assainissants

Les sprays assainissants aux huiles essentielles, dont l’innocuité est remise en cause, peuvent être à l’origine de questionnements au comptoir. Éléments de réponse.

Par Anaïs JeannePhotographe Sebastian Scheffel

Prêts à l’emploi, ils connaissent un vif succès au rayon aromathérapie, notamment à l’approche de la période hivernale qui enregistre 60 % des ventes annuelles. L’engouement pour les sprays assainissants aux huiles essentielles pourrait cependant s’infléchir suite à l’article paru dans le hors-série d’avril-mai 2017 de la revue 60 millions de consommateurs. Titré « La grande intoxication », cet article remet en cause la sécurité d’emploi de ces sprays – classés parmi les biocides – et attribue leur action à l’éthanol qu’ils contiennent. 
Questionné sur ce point, le laboratoire Puressentiel, leader du marché, ne cache pas que, « selon la réglementation biocide européenne, [la] substance active, inscrite dans les listings, est [bien] l’alcool », mais précise que les « tests d’efficacité sont réalisés, selon les obligations de la réglementation, sur [le] produit fini ». De fait, tous les packagings des produits présentés ci-contre mentionnent les normes relatives aux actions qu’ils revendiquent.

De l’importance du bon usage

S’agissant de la sécurité d’emploi, 60 millions de consommateurs pointe du doigt le limonène, une substance présente en grande quantité dans les essences d’agrumes et réputée irritante et allergisante. Bien que cette affirmation soit fondée, elle ne permet pas pour autant de conclure d’emblée à la toxicité desdits sprays. On pourra rassurer les patients en précisant que la sécurité des produits est évaluée avant leur mise sur le marché. À ce sujet, Puressentiel indique que les tests cliniques réalisés « en conditions normales d’utilisation » sur des patients présentant un asthme léger à modéré concluent à la bonne tolérance du produit. De son côté, le laboratoire Pierre Fabre, qui commercialise Assaini’Spray, souligne que son produit a été évalué au niveau européen et « présente un niveau de sécurité suffisant pour être utilisé dans les conditions normales et prévisibles d’emploi ». Pour ces sprays, comme pour les huiles essentielles pures, la dose est primordiale. La forme prête à l’emploi peut pousser l’utilisateur à l’excès. Au pharmacien d’en rappeler le bon usage et les restrictions chez les personnes fragiles : asthmatiques sévères, antécédents de convulsions, femmes enceintes ou jeunes enfants. D’autant que l’information présente sur les packagings reste perfectible.

ASSAINISSANT SPRAY AÉRIEN 41 HUILES ESSENTIELLES (Puressentiel)

Flacon de 200 ml / ACL : 3401343926755 / PMC : 16,50 €

Usage : 2 pulvérisations pour 12 m²,
en 1 à 2 fois par jour.

À savoir : mélange de 41 huiles essentielles.

BEST-SELLER

 

On aime

La pompe mécanique brevetée
– les gouttelettes sont plus fines
à la pulvérisation –, facile à prendre
en main, le nombre inscrit en blanc
au centre de la pastille orange
qui permet d’identifier facilement
le produit au sein du rayon ainsi
que la disponibilité en trois
formats : 75, 200 et 500 ml.

On regrette

La lisibilité médiocre des informations
relatives à l’usage inscrites au dos
du flacon, ainsi que le prix du produit.

SPRAY HABITAT ASSAINISSANT (Phytosun arôms)

Flacon de 200 ml / ACL : 3595890225918 / PMC : 14,55 €

Usage : 1 pulvérisation aux quatre coins
de la pièce, plusieurs fois par jour.

À savoir : mélange de 32 huiles essentielles.

HYPER MENTHOLÉ

On aime

La lisibilité des informations
disponibles sur le packaging
et le flacon ainsi que
la disponibilité en flacon
économique de 400 ml.

On regrette

L’odeur du menthol qui couvre les
autres notes de parfum et la pompe,
moins qualitative que celle des
autres produits sur le marché :
des gouttelettes plus épaisses
à la pulvérisation et un bouton
pressoir qui se démonte facilement.

ASSAINI’SPRAY (Naturactive)

Flacon de 200 ml / ACL : 3401599482494 / PMC : 14,70 €

Usage : 2 à 3 pulvérisations pour 20 à 30 m², 3 fois par jour maximum.

À savoir : mélange de 25 huiles essentielles.

NOTE CITRONNÉE

On aime

L’odeur citronnée qui plaît au plus
grand nombre ainsi que le recours
aux huiles essentielles biologiques
et l’usage possible sur la literie
et la moquette.

On regrette

La facilité d’ouverture du flacon
par simple dévissage de la pompe,
qui s’avère dangereuse en cas
de manipulation accidentelle
par des enfants.

BACCIDE SPRAY ASSAINISSANT (Cooper)

Flacon de 200 ml / ACL : 3401079963048 / PMC : 11 €

Usage : 2 pulvérisations pour 5 m², 3 fois par jour maximum.

À savoir : mélange de 35 huiles essentielles.

2 EN 1

On aime

Le double usage, comme assainissant de l’air et désinfectant de surfaces, ainsi que le petit prix.

On regrette

La facilité d’ouverture du flacon
par simple dévissage de la pompe,
qui ne garantit pas un niveau
de sécurité optimal, ainsi
que le parfum du produit, jugé
trop persistant.

AROMAFORCE SPRAY ASSAINISSANT (Pranarôm)

Flacon de 150 ml / ACL : 5420008512230 / PMC : 14,30 €

Usage : vaporisation pendant 5 secondes pour 20 m², 2 à 3 fois par jour.

À savoir : mélange de 15 huiles essentielles.

DURABLE

On aime

La note agrume du parfum, ainsi
que l’utilisation d’huiles essentielles
biologiques provenant pour treize
d’entre elles de Madagascar où
un arbre est replanté dans la mangrove
pour chaque produit vendu. Une
démarche à laquelle de nombreux
clients peuvent se montrer sensibles.

On regrette

Le logo sur la face principale
de l’emballage qui laisse supposer
l’emploi possible chez la femme
enceinte sans attirer l’attention sur
les précautions d’emploi à respecter,
pourtant indiquées au dos, en petits
caractères : « Femmes enceintes :
vaporiser en leur absence, trente
minutes avant leur retour dans
la pièce 
[…]. Éviter la manipulation
par la femme enceinte ou allaitante. »
,
ainsi que le prix du produit.

NOTABENE

PMC = prix moyen constaté
Les produits présentés ici
sont les plus vendus sur
ce marché, selon le panel
FSPF-Pharmastat.


© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés