Formulaire de recherche

50 euros pour trois entretiens tabac

Les pharmaciens réunionnais se sont massivement mobilisés pour accompagner les patients dans l’arrêt de la cigarette.

Par Alice Monas

Ce ne sont pas moins de 72 officines qui se sont engagées à La Réunion dans la campagne « Mon pharmacien et moi(s) sans tabac » qui s’est déroulée en novembre dernier et dont le bilan a été publié début février. « Notre projet a été retenu par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), se félicite Éric Cadet, président de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens Réunion-Mayotte. Les pharmaciens s’engageaient à proposer quatre semaines de suivi aux patients désireux d’arrêter de fumer. Le but était de délivrer un traitement pour une semaine et de les inciter à nous tenir au courant pour savoir comment cela se passait. Les patients pouvaient venir quand ils le voulaient. » Près de 360 fumeurs ont ainsi pu être accompagnés dans leur sevrage tabagique et les frais d’achat en substituts nicotiniques de 209 d’entre eux ont été pris en charge : 123 délivrances gratuites grâce à l’URPS pharmaciens et 86 grâce au forfait de l’Assurance maladie. Côté pharmaciens, les deux premiers entretiens, les plus chronophages, étaient rémunérés 20 euros chacun, le troisième 10 euros, le tout réglé aux pharmaciens par l’URPS grâce à des financements de la Cnam. « J’espère que cette initiative fera des émules au niveau des autres URPS car c’est une cause nationale, souligne Éric Cadet. Et plus on donnera de visibilité au pharmacien dans la prise en charge du tabac, plus on pensera à lui. Nous avons eu une affluence nettement plus importante que le reste de l’année. » À tel point que le grossiste était en rupture au bout d’une semaine ! L’opération nationale va être reconduite en 2017 et l’URPS pharmaciens de La Réunion envisage de déposer à nouveau un dossier. De quoi en effet donner des idées à toutes les URPS de France.

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés