Formulaire de recherche

Ces préservatifs qui se font oublier

Les gammes ne cessent de s’étendre, mais les préservatifs fins ont représenté à eux seuls plus de 16 % des ventes en 2013 (22,3 % en chiffre d’affaires). En pleine saison estivale, ils nécessitent plus que jamais un conseil rigoureux.

Par Anaïs Bellan

Plus que la finesse, c’est surtout la promesse d’une sensation naturelle qui fait vendre des préservatifs. [...]

La lecture de cet article est reservée

Vous êtes
abonné(e)

Identifiez-vous

Pas encore
abonné(e)?

Inscrivez-vous

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés