Formulaire de recherche

Pfizer en passe de lâcher Advil

Le géant pharmaceutique a annoncé étudier très sérieusement la cession prochaine de ses spécialités d’automédication.

Par Benoît Thelliez

Si les spéculations dans ce sens allaient effectivement bon train depuis plusieurs mois, Pfizer ne les a pas déçues. L’entreprise a en effet confirmé son intention de céder son activité d’automédication et entamé une revue stratégique qui doit aboutir à une prise de décision fin 2018. Cette branche Consumer Healthcare a généré un chiffre d’affaires de 3,4 milliards de dollars en 2016.

Douze milliards de dollars

En France, les produits OTC les plus connus de la firme sont Advil (ibuprofène), Centrum (multivitamines), Thermacare (patchs autochauffants contre les douleurs dorsales) ou encore Nexium (ésoméprazole). Les deux premiers figurent d’ailleurs parmi les 10 médicaments sans ordonnance les plus vendus dans le monde. Les analystes financiers estiment que l’ensemble pourrait être valorisé à près de quatre fois son chiffre d’affaires, soit 12 milliards de dollars. Après avoir échoué dans le rachat du britannique Astrazeneca et de l’irlandais Allergan pour plus de 100 milliards de dollars chacun, en raison principalement d’un veto de l’administration Obama qui soupçonnait un moyen de se soustraire à l’impôt sur le sol américain, Pfizer semble vouloir se concentrer sur des secteurs à forte marge comme l’oncologie et l’immunologie, et préparer une acquisition de taille. Suspense.

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés