Formulaire de recherche

Les négos avec l’inter-AMC patinent

Pour développer le tiers payant généralisé, les complémentaires se sont groupées et proposent aux pharmaciens des solutions… qui leur posent problème.

DR

Les discussions entre l’inter-AMC (assurance maladie complémentaire), une instance mise en place en juin 2015 regroupant la majorité des complémentaires françaises (instituts de prévoyance, assureurs privés et mutuelles), et les pharmaciens, doivent s’achever en juillet prochain. Leur but : finaliser une solution technique, appelée Visiodroits ou IDB (identification des droits des bénéficiaires), visant à dématérialiser les droits des assurés et, in fine, à se passer des cartes papier, éternelle source de rejets de paiement. Mais, après l’annulation de la réunion du 20 mars dernier, Christophe Koperski, président de la commission Protection sociale de la FSPF, s’inquiète : « Y a-t-il une réelle volonté politique d’avancer ? » Si l’objectif du zéro rejet est en effet partagé, la façon d’y parvenir diffère : les complémentaires prônent une vérification systématique des droits en ligne, un point que rejettent totalement les syndicats de pharmaciens, qui proposent une vérification en ligne ouvrant une période de validité de trois mois minimum.

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés