Formulaire de recherche

Capital mémoire

Les années passent et la mémoire parfois s’efface. S’il ne peut véritablement aider à soigner ces troubles, le pharmacien peut cependant proposer plusieurs solutions pour une prise en charge naturelle destinée à ralentir le vieillissement cérébral. 

Par Anaïs JeannePhotographe Sebastian Scheffel

Les demandes relatives à la mémoire peuvent être de deux types. Soit le patient, plutôt jeune, souhaite l’optimiser le temps des examens ou d’une évolution professionnelle ; soit la personne, plutôt âgée, désire la préserver aussi longtemps que possible. Les compléments alimentaires présentés ci-après s’adressent plutôt à cette seconde catégorie de patients. À l’exception d’un seul d’entre eux, ils contiennent tous du ginkgo biloba. Pivot de la prise en charge naturelle du vieillissement cérébral, l’extrait de feuilles de ginkgo est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé comme « traitement symptomatique des déficits cérébraux légers à modérés liés à la démence sénile : pertes de mémoire, troubles de la concentration ». L’extrait de feuilles de ginkgo améliore l’irrigation des organes – dont le cerveau – en fluidifiant le sang (terpénolactones tels que ginkgolides A, B et C) et en protégeant les parois des capillaires sanguins (polyphénols, flavonoïdes). C’est également pour cette raison que les compléments alimentaires à base de ginkgo biloba ne doivent pas être proposés aux personnes sous anticoagulants.

Ginkgo biloba, DHA et citicoline

L’action bénéfique des acides gras oméga-3 sur le fonctionnement normal du cerveau est officiellement reconnue pour un apport quotidien de 250 milligrammes par jour. L’acide docosahexaénoïque (DHA) joue effectivement un rôle neuroprotecteur et anti-inflammatoire au niveau du cerveau. Certaines formules associent les actions complémentaires du ginkgo biloba et des oméga-3 quand d’autres complètent les bienfaits du ginkgo biloba avec ceux de la citicoline. En tant que précurseur de la choline, cette molécule joue un rôle dans la protection des membranes neuronales et stimule également la sécrétion de neurotransmetteurs impliqués dans le circuit de la mémoire. Quelle que soit la formule choisie, ces compléments alimentaires ne permettent pas de retrouver la mémoire mais seulement de contribuer à son bon fonctionnement. Non seulement ils s’inscrivent dans une prise en charge globale de la personne âgée, mais ils ont également pour objectif de préserver les sens tels que la vue et l’audition afin d’éviter l’isolement social et l’accélération du déclin cognitif. 

NOTABENE

PMC = prix moyen constaté
PMJ = prix moyen journalier
PPC = prix public conseillé
Les produits présentés ici
sont les plus vendus sur
ce marché, selon le panel
FSPF-Pharmastat.


© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés