Formulaire de recherche

Black is beautiful

Les gammes pour les peaux noires, mates et métisses se développent peu à peu. En officine, des marques spécialement formulées pour ces types de peau ont vu le jour il y a quelques années.

Par Anne-Gaëlle Moulun

© L’ORÉAL

Longtemps délaissées par les grandes marques, les peaux noires, mates et métisses ont désormais leurs propres cosmétiques. Plusieurs marques françaises ont été spécialement créées pour ces types de peaux. C’est le cas des marques In’oya et Château rouge. 
Cette dernière a ainsi été créée en 2001 par deux pharmaciens, Jacques Grinholtz et Claude Blau, installés dans le quartier Château rouge à Paris, celui des salons de beauté africains. Elle propose une gamme complète pour le visage et le corps à base d’actifs d’origine végétale. Les produits de la marque visent à nettoyer, gommer, hydrater et nourrir l’épiderme. Ils permettent aussi de traiter les imperfections cutanées comme les taches ou les points noirs. Des produits sont également spécialement conçus pour les bébés.

Accompagnement sur mesure

La marque In’oya a, elle aussi, vu le jour en 2001. « Nous nous sommes rendu compte que très peu de produits sur le marché “ethnique” étaient efficaces : il y a d’un côté un marché parallèle avec des produits éclaircissants et de l’autre, des marques qui proposent des produits inefficaces sur les peaux noires et métisses », explique Laïla Mkimer, directrice commerciale marketing et cofondatrice d’In’oya. « Notre valeur ajoutée, c’est la R&D [Recherche & Développement, NDLR]. Nous avons signé un partenariat avec l’université d’Aix-Marseille et la faculté de pharmacie de Marseille. L’objectif est de faire avancer la recherche sur les peaux noires. Nous avons commencé des travaux pour comprendre la mélanogénèse et nous avons abouti à des actifs brevetés pour traiter les taches d’hyperpigmentation », détaille Laïla Mkimer. Désormais, In’oya propose onze références en pharmacie. Elle compte une gamme antitache avec quatre produits, une gamme antiacné avec deux produits, une gamme nettoyante qui compte quatre produits depuis le 1er mars et une gamme solaire avec un produit. La marque est présente dans 400 points de vente en France métropolitaine et est également distribuée en Guadeloupe, Martinique et à La Réunion, en pharmacie et parapharmacie. « C’est une marque conseillée par les dermatologues », souligne Laïla Mkimer. À chaque fois qu’une pharmacie référence la marque, In’oya propose une formation technico-commerciale pour expliquer les produits, les différences entre In’oya et les autres marques et sa valeur ajoutée. « Nous avons élaboré des protocoles de soin. Par exemple, si la cliente a un problème de taches, nous proposons un gommage pour accélérer le renouvellement cellulaire, un soin unifiant et un sérum antitache, détaille Laïla Mkimer. Nous avons également conçu un appareil pour vérifier le type de peau de la cliente : peau grasse ou sèche, à quel stade en sont les taches, etc. Cela permet ensuite de choisir le produit le plus adapté. »

Manque de céramides

Outre les marques pour adultes, des marques spécialement destinées aux bébés et aux enfants ont été créées ces dernières années. Béatrice Belle, pharmacienne, s’est ainsi inspirée de sa famille métissée pour créer Zawadi en 2015, une marque de dermo-cosmétique pour les bébés et les enfants. « J’ai voulu répondre à la détresse de mes belles-sœurs blanches qui ont des enfants métissés avec une peau perpétuellement sèche, toujours irritée, avec des rougeurs et des plaques difficiles à apaiser, raconte-t-elle. J’ai d’abord effectué des recherches bibliographiques et je me suis rendu compte que les peaux noires et métisses manquaient de céramides, des lipides constitutifs de la peau, censés réguler sa perte en eau. J’ai alors créé un actif, appelé HygroCalm, composé de cire de carnauba, de sucres et d’acides aminés. » Zawadi comprend une gamme bébé et une gamme enfant. La marque propose des nettoyants de peau avec six produits, pour les 0 à 12 mois et à partir de 12 mois, des laits hydratants « antigratouilles » à base de phospholipides et d’HygroCalm ainsi qu’un soin réparateur pour peaux abîmées. « Il peut être utilisé qu’on soit adulte ou enfant et permet de régler les problèmes de peau en 2 à 3 jours d’application », explique Béatrice Belle. Zawadi est référencée dans une centaine de pharmacies, en France métropolitaine, en Martinique, Guadeloupe et Guyane. « Nous avons l’ambition de continuer à grandir et nous sommes en train de structurer une force de vente qui pourra aller en pharmacie pour présenter la marque », poursuit-elle.

Réel pouvoir d’achat

La marque Aunea, créée en 2009 par Edem Labouh, propose également une gamme pour les petits à la peau noire et métisse. « Le premier composant de nos produits c’est l’eau, à laquelle nous associons des actifs pour assouplir, adoucir la peau […]. Notre ingrédient phare est le beurre de karité, riche en vitamines A, D et E », détaille Sylvie Montout, responsable marketing et commercial chez Aunea. La gamme Aunea se compose d’un gel lavant visage et corps, d’un lait corporel visage et corps et d’une crème de karité sans parfum. « C’est un produit adapté à tout le monde, pas uniquement aux peaux noires et métisses, précise-t-elle. Beaucoup de pharmacies sont frileuses à l’idée de référencer des gammes pour peaux noires et métisses, elles ont peur que cela ne fonctionne pas. Mais en réalité, cette population est en demande et elle a un vrai pouvoir d’achat. Une marque comme la nôtre apporte une solution pour ce type de peaux, mais aussi du business pour les pharmacies », conclut Sylvie Montout.

Retour de terrain

Dans sa pharmacie, Carolle Assous-Taieb, titulaire dans le 18e arrondissement de Paris, propose plusieurs gammes pour peaux noires, pour enfants et adultes. « Je suis dans un quartier très métissé et j’ai une clientèle pour ce genre de produits, explique Carolle Assous-Taieb. Je propose la marque Zawadi, conçue pour les bébés à la peau noire ou métisse. Les mamans notamment sont très demandeuses, surtout pour les petits, qui ont souvent une peau très fragile. Nous avons la chance d’être en lien avec un pédiatre proche de l’officine, qui recommande les marques que nous proposons. Nous avons un coin consacré à ces produits dans le rayon bébé. Quelquefois les clients ont une petite réticence à cause du prix. Mais quand l’enfant présente des démangeaisons par exemple, la maman cherche une solution et cette marque lui en apporte une. » Dans son officine, elle propose aussi la marque In’oya pour les adultes. « C’est une marque qui commence à être de plus en plus connue. Elle fonctionne bien et il y a de bon retours des clients », observe-t-elle. Par ailleurs, elle vend également la gamme PhytoSpécific pour les cheveux, des adultes comme des enfants.

NOTABENE

Des gammes existent
également pour les cheveux
crépus. Aunea propose
ainsi trois types de produits :
une huile, un spray démêlant
et une crème coiffante, 
riche en beurre de karité.
La marque Zawadi quant à elle
lance en avril une gamme
capillaire pour les enfants à partir
de 6 mois. Pour les petits, Miss
PhytoSpecific propose aussi
un shampoing, un spray démêlant
et une crème coiffante. Pour
les adultes,PhytoSpecific propose
notamment des shampoings,
un masque, une crème
coiffante, une crème de soin
et un beurre nourrissant.


© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés