Formulaire de recherche

Les refuzniks du DP

L’Ordre des pharmaciens apporte des données précises sur ces patients qui refusent le dossier pharmaceutique (DP).

© FOTOLIA/FAYE93

Car un patient peut évidemment s’opposer à la création d’un DP, rappelle l’institution dans un rapport d’activité paru début novembre, ce que d’ailleurs 656 137 personnes ont fait en 2017, pour un total de presque 1,2 million de refus. En effet, un patient peut refuser une fois ou plus… avant éventuellement d’accepter. Les refus sont équitablement répartis en fonction de l’âge des patients, la palme revenant néanmoins aux plus de 75 ans… qui sont précisément ceux qui pourraient en avoir le plus besoin. Les patients qui ont fait le choix de carrément supprimer un dossier existant sont en revanche beaucoup moins nombreux d’après les données de l’Ordre : moins de 4 000 en 2017 ! Soit « environ 0,1 % » des créations sur l’année écoulée, se félicite l’institution. Sur un autre aspect, le nombre de délivrances de médicaments sans ordonnance enregistrées dans le dossier pharmaceutique culmine à 80 millions environ en 2017. Quand on sait que le dossier médical partagé (DMP), maintenant opérationnel, ne comporte pas ces précieuses informations, voilà un argument de poids pour l’utilisation du DP. 

Par Laurent Simon

30 Novembre 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés