Formulaire de recherche

Les pro-homéopathie contre-attaquent

La question du déremboursement de l’homéopathie est portée sur la place publique par un collectif de laboratoires, sociétés savantes et patients.

© FOTOLIA/KEBOX

« Mon ho­méo, mon choix », tel est le slo­gan de la cam­pagne mé­dia­tique qui vient d’être lan­cée en ré­ac­tion aux me­naces qui pèsent sur la pour­suite du rem­bour­se­ment des spé­cia­li­tés ho­méo­pa­thiques. À la ma­nœuvre, on trouve une large al­liance entre les la­bo­ra­toires (Boi­ron, Leh­ning et We­leda) et des or­ga­ni­sa­tions pro­fes­sion­nelles dont, no­tam­ment, le Syn­di­cat na­tio­nal des mé­de­cins ho­méo­pathes fran­çais (SNMHF), la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des so­cié­tés mé­di­cales ho­méo­pa­thiques de France (FNSMHF) et le Centre d’en­sei­gne­ment et de dé­ve­lop­pe­ment de l’ho­méo­pa­thie (CEDH). Deux as­so­cia­tions de pa­tients – As­so­cia­tion ho­méo pa­tients France (AHP-France) et Sa­fe­med, le col­lec­tif de pa­tients et pro­fes­sion­nels de santé pour une mé­de­cine in­té­gra­tive – sont éga­le­ment si­gna­taires. L’ob­jec­tif re­ven­di­qué de cette union est de « don­ner la pa­role aux Fran­çais pour qu’ils ex­priment leur at­ta­che­ment à cette thé­ra­peu­tique et re­ven­diquent le main­tien de son rem­bour­se­ment ». Ces derniers sont in­vités à si­gner une pé­ti­tion en ligne sur le site in­ter­net créé pour l’oc­ca­sion, lequel re­cueille déjà près de 24 000 si­gna­tures.

Décision en juin

En rap­pe­lant aux au­to­ri­tés l’in­cli­nai­son d’une majorité de Fran­çais pour les gra­nules, le col­lec­tif es­père pe­ser sur la dé­ci­sion de la mi­nistre de la Santé prévue pour juin prochain. Agnès Buzyn est en effet dans l’at­tente des conclu­sions d’un rap­port com­mandé à la Haute Au­to­rité de santé sur le « bien-fondé des condi­tions de prise en charge et du rem­bour­se­ment des mé­di­ca­ments ho­méo­pa­thiques », en pre­nant en compte « leur ef­fi­ca­cité et leurs ef­fets in­dé­si­rables, leur place dans la stra­té­gie thé­ra­peu­tique [et] l’in­té­rêt pour la santé pu­blique de ces pro­duits ».

Par Alexandra Chopard

5 Avril 2019

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés