Formulaire de recherche

Revel veut 90 % de génériques

Un objectif national de substitution augmenté de 85 à 90 % est-il tenable ? Beaucoup en doutent. C’est pourtant la volonté de Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance maladie. Un souhait qui soulève pas mal d’inquiétudes chez les pharmaciens et les industriels commercialisant des princeps. Déjà considéré comme ambitieux à l’époque, lors de la première signature en 2012, l’objectif de 85 % a été reconduit d’année en année et en juin dernier pour l’année 2015… mais doit encore être négocié pour 2016. Malgré tous leurs efforts, les pharmaciens plafonnaient encore à 83,3 % en novembre 2014. Alors, 90 %, mission possible ?

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés