Formulaire de recherche

Porteo refait parler d’elle

Cette convention de portage est encore proposée par La Poste auprès des pharmaciens mais elle n’a toujours pas été entérinée par les syndicats. Méfiance, donc.

DR

Vous avez certainement entendu parler de Porteo, cette convention présentée par La Poste en 2007 pour le portage des médicaments. À l’époque, le partenariat n’avait été signé par aucun des syndicats représentatifs de la profession, en particulier au motif que « la convention est trop contraignante pour les pharmaciens », rappelle Christophe Koperski, président de la commission Exercice professionnel à la FSPF. Exemple : en cas de non-distribution, le pharmacien doit « revenir chercher le produit » et certains médicaments en sont exclus, comme les stupéfiants et assimilés, avec en outre le risque que l’ordonnance ne puisse être intégralement délivrée. Le syndicaliste enchaîne : « Nous n’avons pas le droit de nous opposer à la démarche mais nous ne sommes pas d’accord pour autant avec ses termes, même si de nombreux points ont évolué depuis le départ. » Les pharmaciens sont donc libres de contractualiser avec qui ils veulent mais ne pourront bénéficier de la sécurité d’une signature conventionnelle en cas de litige avec La Poste. 

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés