Formulaire de recherche

Les limites des crèmes antiacné

Les crèmes anti-imperfections promettent beaucoup, agissent plutôt bien, mais déçoivent parfois les patients mal informés. Focus sur ces soins et leurs produits associés.

Par Anaïs Jeanne

Après l’engouement pour les BB crèmes, c’est au tour des crèmes anti-imperfections d’attirer tous les regards. Véritables couteaux suisses de la dermo-cosmétique, elles répondent spécifiquement aux attentes des adultes ayant une peau à tendance acnéique. Ces soins revendiquent une triple action en une seule application quotidienne : traiter les points noirs et les boutons, agir sur les marques résiduelles liées aux imperfections et hydrater la peau. Leur cocktail d’actifs lutte en effet contre la prolifération de Propionibacterium acnes (Diolényl, piroctone olamine, Myrtacine), limite l’inflammation et apaise la peau (Avoine Rhéalba, niacinamide, Diolényl), affine le grain de peau (X-Pressin acide salicylique, gluconolactone, AHA/BHA) et réduit les marques (rétinaldéhyde, Procerad, Cicahyalumide). De texture fluide, ces crèmes constituent de bonnes bases de maquillage, d’autant qu’elles sont dotées pour certaines de propriétés matifiantes (sabal serrulata, zinc). Leur pouvoir hydratant, s’il repose principalement sur la glycérine, reste néanmoins secondaire.

Rituel de soin

Si elle constitue le soin principal des peaux à tendance acnéique chez l’adulte, l’application d’une crème anti-imperfections doit être précédée d’un nettoyage adapté grâce à des soins purifiants qui n’assèchent pas (gels moussants Effaclar, Kéracnyl, Sebiaclear…). Un masque purifiant (Effaclar Masque séborégulateur…) hebdomadaire contribue également à améliorer le grain de peau. Pour finir, l’application d’un soin hydratant, essentiel pour l’éclat du teint, complétera l’action de la crème anti-imperfections. Le conseil associé en phytothérapie trouve également toute sa place ici : les feuilles d’ortie et la pensée sont indiquées pour assainir la peau, tandis que la bardane permet de limiter l’hyperséborrhée. Quant à l’administration per os de zinc (Rubozinc, Effizinc), elle réduit les lésions inflammatoires acnéiques. Enfin, la photoprotection ne peut être négligée pour une prise en charge globale car l’exposition solaire favorise la survenue d’imperfections (liée à l’hyperkératinisation) et accentue les marques. Autant de notions à aborder avec les patients afin d’éviter qu’ils soient déçus par une crème dans laquelle ils auraient pu placer trop d’espoir.

TRIACNÉAL EXPERT (Avène)

Flacon-pompe de 30 ml /
ACL : 3401320348655 / PMC : 14,80 €

Actifs : Diolényl, rétinaldéhyde, X-Pressin.

Antiâge
On aime

L’action antiâge du rétinaldéhyde
combinée aux propriétés
assainissantes, exfoliantes et
hydratantes de la crème,
sa texture onctueuse mais non
collante, ainsi que le format
en flacon-pompe.

On regrette

Le manque de lisibilité
des informations relatives
aux précautions d’usage
liées au rétinaldéhyde
(contre-indication chez 
la femme enceinte,
photosensibilisation) 
– noyées au pied du
packaging et dans
une police plus petite ! –
et les marques laissées
par la crème sur les tissus.

EFFACLAR DUO (+) (La Roche-Posay)

Tube de 40 ml / ACL : 3337872414084 / PMC : 12,80 €

Actifs : acide salicylique, niacinamide, piroctone olamine, Procerad, zinc.

Best-seller
On aime

La texture fondante de ce gel-crème
qui laisse la peau douce et matifiée,
ainsi que l’efficacité du Procerad
pour combattre les marques.

On regrette

La discrétion du parfum
et un packaging bien trop
clinique : ceux d’Avène
et A-Derma, par exemple,
proposent une face
arrière s’adressant directement
à la cible (les femmes
de 20 à 40 ans) et répondant
à la recherche d’une
crème plaisir en plus d’une
crème efficace.

SEBIACLEAR ACTIVE (SVR)

Flacon-pompe de 40 ml /
ACL : 3401381331436 / PMC : 11,60 €

Actifs : acide salicylique, gluconolactone, niacinamide.

Petit prix
On aime

La texture fondante qui ne colle
pas et matifie la peau, ainsi
que le parfum frais, le format
en flacon-pompe et le bon
rapport qualité/prix.

On regrette

L’absence d’actif spécifique
à la limitation de la prolifération
bactérienne et le faible pouvoir
hydratant de la crème.

KERACNYL PP (Ducray)

Tube de 30 ml / ACL : 3401395249055 / PMC : 11 €

Actifs : niacinamide (vitamine PP), Myrtacine, sabal serrulata.

Hydratante
On aime

Le beurre de karité contenu dans la
formule, qui assure un bon niveau
d’hydratation, et le petit prix du produit.

On regrette

La texture collante et l’odeur
désagréable de la crème,
la mauvaise prise en main du
bouchon conique, ainsi que
la présence de phénoxyéthanol,
conservateur controversé.

PHYS-AC PERFECT (A-Derma)

Tube de 40 ml / ACL : 3401551234635 / PMC : 14,60 €

Actifs : AHA/BHA, Cicahyalumide, extrait de plantules d’Avoine Rhéalba, Zincol.

Apaisante
On aime

Le trio d’actifs aux vertus
apaisantes et réparatrices ainsi
que le parfum frais aux notes
citronnées et le packaging attirant.

On regrette

L’absence d’action directe sur
la prolifération bactérienne
et la texture trop liquide du fluide.

NOTABENE

PMC = prix moyen constaté
Les produits présentés ici
sont les plus vendus sur
ce marché, selon le panel
FSPF-Pharmastat.


© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés