Formulaire de recherche

La plasticité, c’est fantastique

Par Laurent Simon

En haut, avant l’opération ; en bas, après l’opération.Photo DR

En 2018, il y a toujours des raisons de s’ébaubir. Pour preuve, le cas de cet enfant publié dans Cell Reports. Un tiers de son cerveau lui a été enlevé un peu avant son septième anniversaire pour traiter une épilepsie résistante. L’opération concernait ses lobes occipitaux et temporaux, deux zones impliquées dans la vue et l’audition. Trois ans après, malgré une perte de champ visuel, ses capacités à reconnaître des objets ou des visages sont tout à fait normales pour un enfant de son âge, rapporte le New Scientist. Fascinant.

Source : Cell Reports, 2018.

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés