Formulaire de recherche

La détox, c’est de l’intox

À trop surveiller son assiette, on risque une intox… alimentaire !

Par Hélène Bry

© adobestock_jchizhe

Évidemment, tout dépend de ce que l’on met dans ce fourre-tout conceptuel très à la mode de « détox ». Car se mettre à la diète un lendemain de bombance ou mettre la gomme sur la pomme, le citron, le poireau, le chou ou l’artichaut, riches en vitamines et antioxydants, ou bien sur les smoothies, jus de légumes et autres tisanes, est infiniment préférable que de forcer sur l’apéritif et la charcuterie.

Notre corps se nettoie tout seul

Mais les apôtres des cures détox et autres régimes hypotoxiques associent ces diètes vertes (déjà pointées du doigt par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en 2011) à des allégations plus ou moins néologiques comme « détoxification », « détoxication », « détoxination », « programme de nettoyage interne », « dépollution », comme si notre corps s’ap­parentait à une plomberie encrassée par les excès alimentaires dont il faudrait récurer les tuyaux… à coups de soupes. « Quand il fonctionne bien, notre organisme se débarrasse d’absolument tout ce qu’il ne veut pas garder. Nos organes éliminent nos déchets par les reins via l’urine, la peau grâce à la transpiration ou encore le foie au moyen de la bile… On n’a une intoxication urémique ou une cholestase hépatique que lorsque l’on souffre d’une pathologie organique sévère, explique le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition à l’Institut Pasteur de Lille. L’ennui avec cette histoire de détox, c’est de laisser entendre que notre alimentation nous empoisonnerait, ce qui est complètement faux. Équilibrée, elle nous fait surtout beaucoup de bien et n’a jamais été aussi sûre. » Et d’ajouter : « La notion de toxine n’est pas un concept nutritionnel. Cela véhicule de mauvais messages, reposant sur une physiologie inventée. »
En revanche, le Dr Lecerf reconnaît que « les polyphénols ont un rôle positif, notamment sur le microbiote, [que] consommer beaucoup de fruits et légumes est excellent, même s’ils ne suffisent pas à l’équilibre alimentaire [et qu’] il n’est pas exclu que les tisanes aient quelques petites vertus digestives ou apaisantes ». Ouf ! 

Info !

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés