Formulaire de recherche

Un scandale, peu de procès

Seuls deux pharmaciens seront poursuivis devant les tribunaux dans l'affaire Lactalis, selon l'Ordre.

L'épilogue de l'affaire Lactalis se dessine peu à peu. Après les deux vagues d'inspection de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui ont mené à la détection d'anomalies dans 57 officines entre fin 2017 et début 2018, l'étau se resserre autour des cas les plus graves... qui semblent heureusement fort peu nombreux. Comme nous vous le révélions en avril dernier, seuls une vingtaine de procès-verbaux, selon la DGCCRF, avaient en effet été dressés par les services de Bercy, qui se sont concentrés sur les officines proposant encore à la vente des produits retirés malgré l'interdiction. L'agence de presse APMnews a révélé de source ordinale le 28 juin que seuls deux pharmaciens sur la soixantaine concernée au départ pourraient in fine être poursuivis en justice. Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens dit n'avoir toujours pas connaissance de l'identité des professionnels visés qui, en plus de la procédure pénale, pourraient faire l'objet de mesures disciplinaires. 

Par Laurent Simon (avec APMnews)

28 Juin 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés

trigger pub