Formulaire de recherche

Les pharmaciens bons élèves ?

Faute de données nationales, l’Observatoire du tiers payant a estimé la fraude de chaque profession de santé.

Pour prouver que « les médecins ne sont pas des fraudeurs », l’Observatoire du tiers payant, par l’intermédiaire de son fondateur, le Dr Bertrand Legrand, s’est livré à un petit calcul statistique. À partir des rapports d’activité 2014 des quelques caisses primaires d’assurance maladie qui précisent leurs résultats en matière de fraudes, il a rapporté le nombre de plaintes déclarées (1 071 au total) à la population de praticiens libéraux, toutes professions confondues. Il peut ainsi affirmer que les médecins comptabilisent 84 % de moins de litiges « que leur effectif ne le laisserait prévoir », les dentistes 75 % de moins et les pharmaciens 30 % de moins. « C’est sur les autres professions que 87 % des litiges se concentrent. » Toutefois, le Dr Legrand concède qu’avec cette méthode de calcul, ce trio de bons élèves représente en fait « ceux qui se font le moins prendre ».

Par Anne-Laure Mercier

20 Novembre 2015

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés