Formulaire de recherche

Le sevrage à coût zéro

Le gouvernement a enfin annoncé le remboursement « classique » de certains substituts nicotiniques dans le cadre de son Plan prévention. 

© FOTOLIA/SMASTEPANOV2012

En effet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn et le Premier ministre Édouard Philippe ont annoncé de concert le 26 mars dernier le remboursement « dans la semaine » par la voie ordinaire – prescription, délivrance – d’un premier produit de sevrage (la boîte de 108 gommes Nicotine EG menthe ou fruit, au prix de 14,14 euros). Promesse tenue puisque le remboursement est effectif depuis le 28 mars dernier. Cette mesure signe donc la disparition « avant la fin de l’année » du forfait de prise en charge de 150 euros. Une seconde galénique – des patchs, cette fois – devrait être rapidement portée au remboursement. De nombreuses autres pourraient aussi l’être à l’avenir mais les pouvoirs publics ont pris soin de préciser qu’il s’agissait d’une « démarche volontaire » de la part des fabricants. Vous l’avez compris, ce n’est pas demain que les pharmaciens pourront conseiller des substituts nicotiniques et les patients obtenir un remboursement sans ­passer par la case médecin mais c’est une avancée : après avoir listé la codéine, le gouvernement se met à rembourser de l’OTC. Comme quoi, tout est possible. 

Par Laurent Simon

30 Mars 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés

trigger pub