Formulaire de recherche

Les patients âgés auscultés

Rupture de soins, libre choix du prestataire, un sondage éclaire la situation des patients de plus de 75 ans dans la région.

Par Anne-Gaëlle Moulun

© FOTOLIA/HERRENECK

L’URPS d’Auvergne-Rhône-Alpes a interrogé les pharmaciens sur les difficultés des personnes âgées dépendantes, à la demande de l’Observatoire régional de la santé (ORS). L’objectif : repérer les besoins des plus de 75 ans, une population très fragile et souvent perdue dans le parcours de soins. Premier enseignement : sur les 380 pharmacies ayant répondu, 80 % déclarent que leurs clients dépendants de 75 ans et plus ont eu du mal à trouver un médecin traitant lors des six derniers mois. Par ailleurs, 75 % des pharmaciens affirment que certains clients âgés ont été en situation de rupture ou de risque de rupture de soins, faute de pouvoir obtenir leurs médicaments à temps. Dans la plupart des cas, cela était dû à une difficulté, voire une impossibilité à joindre le médecin traitant, ou à une sortie d’hôpital mal préparée, notamment avant un week-end. Les pharmaciens sont par ailleurs souvent amenés à dépanner leurs patients en leur délivrant des médicaments dans l’attente d’un renouvellement ou d’un ajustement de doses. Quelque 46 % le font « quelques fois dans l’année » et 40 % plusieurs fois par mois. À l’inverse, l’officinal est rarement sollicité pour le matériel médical, puisque malheureusement près des trois quarts des sondés notent que moins de 10 % de leurs patients sortent de l’hôpital avec une ordonnance leur laissant le libre choix de leur fournisseur. L’ORS a présenté les résultats de ce sondage en juin dernier à l’agence régionale de santé, qui réfléchit à des actions concrètes. 

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés