Formulaire de recherche

Deux poids, deux mesures pour le E171

L’interdiction de mise sur le marché de denrées alimentaires contenant du dioxyde de titane (E171) à l’horizon 2020 pose la question de l’exclusion des médicaments du champ d’application de cette mesure.

Par Stéphany Mocquery

Selon les données de la littérature, la proportion de TiO2 sous forme nanoparticulaire varie de 6 à 55 % dans les denrées alimentaires.© ADOBESTOCK/CATALIN

Le 17 avril dernier, les ministères de l’Écologie et de l’Économie ont annoncé, dans un communiqué commun, qu’ils avaient « décidé, par précaution, d’interdire la mise sur le marché des denrées alimen [...]

La lecture de cet article est reservée

Vous êtes
abonné(e)

Identifiez-vous

Pas encore
abonné(e)?

Inscrivez-vous

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés