Formulaire de recherche

Vers des tests antigéniques payants

Le gouvernement a annoncé la fin de la gratuité des tests (PCR et antigéniques) pour les touristes étrangers et envisage d'étendre la mesure aux personnes non vaccinées.

© adobestock_ronstik

C'est une exception française qui touche à sa fin. Dès le 7 juillet, les tests de détection de la Covid-19 (PCR et antigéniques) deviendront payants « pour les touristes étrangers », a affirmé le 30 juin Gabriel Attal dans un entretien accordé au journal Les Échos. Pour le porte-parole du gouvernement, il s'agit d'une « question de réciprocité, sachant que ces tests sont payants dans la plupart des pays pour les Français qui voyagent ». En pratique, et même si aucun texte n'est encore paru au Journal officiel, les tests RT/PCR seront désormais facturés 49 euros et les tests antigéniques 29 euros. Il est à noter que les ressortissants d'un pays de l'Union européenne, de l'Espace économique européen ou de la Suisse pourront présenter leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ou leur certificat provisoire de remplacement (CPR) afin de ne pas avancer les frais. Si l'officine dans lequel le test antigénique est pratiqué sur une personne entrant dans le cas de figure évoqué ne prend pas en compte la CEAM ou le CPR, elle devra lui fournir une facture afin que cette dernière puisse obtenir un remboursement ultérieur.

Les tests de confort dans le collimateur

Alors que l'Académie nationale de médecine prône, dans un communiqué en date du 23 juin, le déremboursement des tests de détection de la Covid-19 afin d'inciter à la vaccination les personnes hésitantes, le gouvernement n'a pas fermé la porte à cette option. Dans le même entretien, Gabriel Attal a ainsi indiqué que cette question allait « évidemment se poser pour la rentrée », au moment où la plupart des personnes volontaires auront terminé leur schéma vaccinal.

Par Benoît Thelliez

2 Juillet 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés