Formulaire de recherche

La vaccination à l'officine expurgée de la loi Santé

L'article 32 du projet de loi Santé a été supprimé en commission des Affaires sociales. Reste les expérimentations promises par la ministre... un jour.

Les médecins et les infirmiers crient victoire. Au lendemain de la suppression de l'article 32 du projet de loi Santé lors des discussions préalables au débat dans l'hémicyle de l'Assemblée nationale, MG-France, syndicat de généralistes, et le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (Sniil) se réjouissent de voir disparaître cette disposition qu'ils combattaient depuis le départ. Un des amendements prônant la suppression de l'article 32 était même rédigé par un des rapporteurs de la loi Santé, Jean-Louis Touraine (PS). Marisol Touraine, présente lors des débats, est intervenue pour rappeler « l'importance de la couverture vaccinale en France » mais n'a pas défendu l'article 32 car il avait « suscité des inquiétudes ». La ministre de la Santé a réitéré son souhait de « réaliser des expérimentations », toujours sans avancer de dates précises, « dont les contours seraient déterminés par les professionnels ». Jean-Pierre Door (UMP), également favorable à la suppression de l'article 32, appelle à la « concertation entre les professionnels, dans la mesure où la vaccination a suscité des irritations ». Un véritable enterrement de seconde classe pour la vaccination à l'officine, en attendant les conclusions de la mission Hurel sur la politique vaccinale en France.

Par Laurent Simon

20 Mars 2015

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés