Formulaire de recherche

Un vaccin Moderna ciblant Omicron bientôt en pharmacie

Une version bivalente du vaccin Moderna, ciblant la souche historique et le sous-variant Omicron BA.1, vient de recevoir son AMM. Elle sera disponible en flacons de 5 doses dans un premier temps.

@ adobestock_tripleP studio

Baptisé Spikevax bivalent original/Omicron BA.1, le nouveau vaccin Moderna vient d'obtenir son autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle dans l'Union européenne pour une utilisation en rappel chez les 12 ans et plus.

Dans les starting-blocks

Lors d'une conférence de presse le 14 septembre, Sandra Fournier, pharmacienne et directrice générale de la filiale française du laboratoire Moderna, a indiqué que les doses sont « déjà sur le sol français » et qu'elles pourront être livrées aux officines « dans les jours qui suivront sa recommandation par la Haute Autorité de santé (HAS) ». Ce vaccin suivra le même circuit de distribution que les précédents, avec ouverture du portail de commande les lundis et mardis, suivie d'une livraison aux pharmacies le jeudi. 
Sa présentation en flacon de 5 doses (au lieu de 20 précédemment) est « beaucoup plus pratique pour une utilisation en officine », a reconnu Sandra Fournier, tout en indiquant qu'un conditionnement encore plus petit devrait être commercialisé d'ici à la fin de l’année, sans préciser à ce stade combien de doses il contiendra.

Arbitrages à venir

En parallèle, le laboratoire poursuit ses travaux sur un autre candidat vaccin, ciblant cette fois les variants BA.4 et 5 du virus. « Notre essai est en cours. Nous avons terminé le recrutement et nous devrions avoir les résultats d'ici à la fin de l'année », a précisé Arnaud Chéret, directeur médical France de Moderna. Côté Pfizer/BioNTech, une nouvelle version bivalente du vaccin Comirnaty ciblant les sous-lignages d'Omicron BA.4 et BA.5 (en plus de la souche historique) vient de recevoir un avis favorable à son homologation par l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMA). 
Les yeux sont à présent tournés vers la HAS, qui devrait émettre prochainement des recommandations arbitrant le recours à ces vaccins bivalents ciblant BA.1 ou BA.4 et 5.

Par Alexandra Chopard

16 Septembre 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés