Formulaire de recherche

Trop tard !

34 451 euros

C'est le montant de l'amende infligée par l'ANSM au laboratoire CSP qui produit le Valium.

Le 22 février 2022, le laboratoire Centre Spécialités Pharmaceutiques (CSP) avait déclaré un risque de rupture de stock pour le Valium 1 % (diazépam). Or, ce jour-là, « le stock couvrait à peine 2 jours de consommation (soit 2 780 flacons) », a expliqué l’ANSM dans sa décision rendue publique le 23 mars.
L’Agence révèle dans son communiqué « qu’alors même qu’une autorisation d’importation lui avait été préalablement délivrée le 16 mars 2022, le Centre Spécialités Pharmaceutiques ne l’a pas mise en œuvre et, surtout, a informé les services de l’ANSM qu’il n’y aurait pas d’importation d’alternatives médicamenteuses ». Seule l’intervention de l’ANSM « a permis de garantir un approvisionnement suffisant du marché et d’éviter que des patients soient privés de leur traitement ». Surprenante négligence d’un laboratoire concernant une spécialité inscrite sur la liste des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) !

Par Hélène Bry

24 Mars 2023

© Le Pharmacien de France - 2023 - Tous droits réservés