Formulaire de recherche

Prolongation de la campagne de vaccination antigrippale

Face à l'augmentation de la circulation du virus de la grippe, et sur fond de Covid-19, la campagne de vaccination antigrippale a été prolongée jusqu'au 28 février 2022.

© adobestock_bikej barakus

Dans un com­mu­ni­qué com­mun en date du 11 jan­vier, le mi­nis­tère de la Santé, l'As­su­rance ma­la­die et Santé pu­blique France rappellent qu' « il est tout à fait pos­sible d'ad­mi­nis­trer les vac­cins contre la Co­vid-19 et contre la grippe sai­son­nière de fa­çon conco­mi­tante ». Les phar­ma­ciens sont donc une fois de plus des maillons in­dis­pen­sables pour me­ner à bien la pro­lon­ga­tion de cette cam­pagne antigrip­pale, tout en pour­sui­vant l'ef­fort de guerre de la vac­ci­na­tion anti-Co­vid à l'of­fi­cine.

4,4 millions de vaccinations à l'officine

Dans son live hebdomadaire, le président de la FSPF Philippe Besset a annoncé que les phar­ma­ciens avaient d'ores et déjà ef­fec­tué 4,4 mil­lions d'in­jec­tions contre la grippe depuis le début de la campagne. Un chiffre qui dé­passe les 3,7 mil­lions de vac­cins antigrippaux administrés en officine l'an der­nier. Il a également évoqué le fait que quelque 11 mil­lions de doses ont été dé­li­vrées par les phar­ma­ciens cette an­née, soit en­vi­ron 500 000 de moins que l'an­née pré­cé­dente. Une lé­gère baisse qui ne concerne pas tant la po­pu­la­tion ciblée par les recommandations, ve­nue en nombre se faire vac­ci­ner contre la grippe à l'of­fi­cine, que « les per­sonnes hors po­pu­la­tion cible, pro­ba­ble­ment à cause d'une prio­ri­sa­tion un peu trop bien ex­pli­quée, qui a fait que les gens ont consi­déré que la vac­ci­na­tion antigrippale n'était pas pour eux ». Philippe Besset estime donc qu’ « il va fal­loir faire at­ten­tion au mes­sage pour l'an­née pro­chaine »

Par Hélène Bry

14 Janvier 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés