Formulaire de recherche

Les petites villes réclament des médecins

L'Association des petites villes de France (APVF) propose à son tour de soumettre les médecins à un numerus clausus à l'installation.

Le constat est connu, la proposition aussi. Devant la situation tendue de l'offre de soins – « 192 déserts médicaux dans lesquels vivent 2,5 millions de personnes », rapporte l'Association des petites villes de France (APVF) en citant l'Ordre des médecins –, les élus locaux proposent, à travers une enquête parue le 9 février, de réguler l'installation des médecins, de façon contraignante si besoin. « De nombreux élus, face aux difficultés rencontrées, sont favorables à la mise en place de mesures renforcées, notamment coercitives, afin de répondre à la répartition très inégale des médecins sur le territoire », précise l'APVF. Autre proposition, tout aussi connue : régionaliser l'internat des médecins pour « favoriser une installation des étudiants et des néo-praticiens sur le territoire où ils ont été formés ». La renégociation, qui doit avoir lieu sous peu, de la convention médicale par l'Assurance maladie serait l'occasion de mettre en place un « critère démo-géographique », exactement comme il en existe pour les pharmaciens, que l'APVF cite d'ailleurs en exemple. Tir de barrage des médecins dans 3... 2... 1...

Par Laurent Simon

10 Février 2016

Pour aller plus loin

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés