Formulaire de recherche

Diabète et hypertension : des liaisons dangereuses

La Fédération française des diabétiques et la Fondation de lutte contre l’hypertension artérielle s'associent pour mener une campagne d'information que les pharmaciens sont invités à relayer.

Alors que s'ouvre la 10e Semaine nationale de prévention du diabète, la thématique de cette édition met l'accent sur « les liens étroits et dangereux entre le diabète et l’hypertension artérielle ». En effet, l'association des deux pathologies « est réellement un couple qui tue et qui rend invalide ». Elle multiplie les risques de complications graves : infarctus, accidents vasculaires cérébraux, cécité, amputations…, ce que les patients n'ont pas toujours en tête. « L’HTA fait le lit du diabète et vice versa. Il est impératif que toutes les personnes atteintes d’hypertension recherchent leur risque de diabète et que toutes les personnes diabétiques recherchent leur risque d’HTA », insiste Jean-François Thébaut, vice-président de la Fédération française des diabétiques (FFD) et expert en prévention.

Une large population concernée

En France, près de 11 millions de personnes sont soignées pour une hypertension artérielle et 4 millions pour un diabète. Selon les résultats de l’enquête FLAHS, 70 % des personnes atteintes de diabète sont aussi hypertendues et 20 % des hypertendus sont aussi diabétiques. Autant dire que parmi les patients fréquentant les officines pour leurs traitements chroniques se trouvent de nombreuses personnes à sensibiliser. 
Pour faciliter le dialogue et pousser les patients à prendre en compte leurs facteurs de risque, un dépliant édité à l'occasion de l'événement propose de passer le Findrisk (Finnish Diabetic Risk Score), un test recommandé par la Haute Autorité de santé pour évaluer son risque de développer un diabète de type 2. Le document informe par la même occasion sur les facteurs sur lesquels il est possible d’agir – alimentation équilibrée et pratique d’une activité physique régulière – pour prévenir à la fois le diabète et les maladies cardiovasculaires.

  • L'affiche de la campagne est téléchargeable ICI.
  • La page dévolue à cette problématique sur le site de la FFD est consultable ICI.

Par Alexandra Chopard

24 Septembre 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés