Formulaire de recherche

Les députés tentent le coup

L’expérimentation à l’officine de la vaccination antigrippale a été votée... tout comme la constitution de stocks par les médecins.

© Miguel Medina

L’Ordre des pharmaciens va-t-il obtenir gain de cause ? Lors de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, les députés ont adopté un amendement du rapporteur du PLFSS Michèle Delaunay, qui permet d’« autoriser, à titre expérimental et pour une durée de trois ans, le financement de l’administration par les pharmaciens du vaccin contre la grippe saisonnière aux personnes adultes ». Et ce, afin d’éviter les cas des « personnes âgées, qui bien souvent oublient le vaccin dans leur frigo »
Mais a aussi été adopté un autre amendement, porté par Marisol Touraine, qu’elle a présenté comme « symétrique à celui des pharmaciens ». Il autorise les médecins à ­détenir un stock de vaccins contre la grippe, destinés à être administrés à leurs patients adultes. Vaccins que le médecin « aura préalablement ­acheté chez le pharmacien. Il ne s’agit pas d’instaurer un circuit ­parallèle d’achat », a précisé la ministre de la Santé. Des décrets viendront définir ces deux mesures, qu’il appartient désormais au Sénat de valider, ou non, mi-novembre. 

Par Claire Frangi

28 Octobre 2016

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés