Suggérer l'article à un ami
 
Son adresse e-mail :
Votre nom :
Votre prénom
Votre adresse e-mail :
 
  
18/09 18:40 La FSPF appelle à suivre à la journée sans professionnels libéraux, un mouvement lancé par l'Union nationale des professions libérales (UNAPL) pour le 30 septembre prochain. "Un message de sensibilisation (...) sera affiché sur les vitrines des officines. Dans le même temps, des actions seront localement conduites à l’initiative des 91 syndicats départementaux affiliés à la FSPF", précise le syndicat.
17/09 15:19 Lors de sa première conférence de presse, Dominique Martin, le nouveau directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé la création de centres régionaux de matério et de réactovigilance, en accord avec « la démarche de réorganisation des vigilances qui se dessinent dans la stratégie nationale de santé ». Lancé à titre expérimental pendant douze mois dans les régions Aquitaine et Nord-Pas-de-Calais, le nouveau système devrait se généraliser courant 2016. 
16/09 10:40 Aussitôt dit, aussitôt fait : l'expérimentation de la délivrance à l'unité d'antibiotiques fait déjà l'objet d'un décret et d'un arrêté, parus ce matin au Journal officiel. Manquent encore à l'appel le « protocole » qui fixera le nombre de pharmacies et de patients concernés ainsi qu'un arrêté qui confirmera les quatre régions tests et le tout pourra débuter comme promis au 1er octobre.
15/09 12:43 Dans son journal de 8 h ce matin, la station Europe 1 a relayé des informations obtenues d'un "ministre au fait du dossier" et d'un "conseiller" au sujet du projet de réforme des professions réglementées : "le gouvernement ne devrait pas aller jusqu'à la vente de médicaments en grandes surfaces et pourrait limiter l'ouverture du capital aux salariés des pharmacies".
12/09 15:10 Sept spécialités ont été ajoutées à la liste des médicaments en libre accès : Alostil 5 % mousse pour application cutanée, Cromoglicate de sodium Sandoz conseil 2 % en collyre, Diosmine Zentiva conseil, Ibuprofène ZF 400 mg comprimé, Strepsils Lidocaïne, Arkogelules Gingseng, Dolosoft.
11/09 11:40 L'opposition au projet de réforme des professions réglementées s'organise localement : le syndicat des pharmaciens de l'Oise annonce une journée de fermeture des officines le 1er octobre. L'Aisne et la Somme s'y joindront également.
10/09 18:53 Dans un communiqué commun, la FSPF et l'UNPF déclarent « rester attentives aux arbitrages à venir » sur le projet de loi relatif à la croissance. Elles « proposeront des actions dans le cas où le gouvernement inscrirait dans [ce texte] des mesures de nature à faire courir des risques pour la santé publique, pour les 22 000 officines et leurs 124 000 salariés ». En attendant, elles « prennent acte des déclarations de ce jour de Marisol Touraine, ministre de la Santé ».
10/09 17:52 Interpellé lors de la séance publique de l'Assemblée nationale cet après-midi, Emmanuel Macron a assuré que le gouvernement ne procèdera pas par ordonnances quant à son projet de loi sur la croissance : « ce débat sera conduit ici puisque j'ai proposé au Premier ministre, qui l'a accepté, qu'il s'agisse bien d'un projet de loi et que le débat parlementaire sur chacun de ses sujets puisse être mené avec vous ». Le ministre de l'Économie a également rappelé que, s'il « écoutera les uns et les autres, écouter ne veut pas dire rester immobile. Notre devoir sera d'augmenter l'activité partout où nous pouvons le faire. »
10/09 15:47 Le collectif « Ma Pharmacie ne fermera pas » lance à compter d'aujourd'hui une opération « code jaune », à savoir une grève de la collecte des déchets d’activités de soins à risque infectieux (Dasri) et des médicaments non utilisés (MNU). Objectifs : « sensibiliser les patients aux services gratuits et chronophages effectués chaque jour » avec, en ligne de mire, le projet de réforme des professions réglementées.
10/09 12:29 Marisol Touraine était l'invitée ce matin de Guillaume Durand sur RadioClassique et LCI. Une nouvelle occasion pour la ministre de la Santé de réagir au projet de réforme des professions réglementées : « Une pharmacie à la campagne par exemple assure des heures de garde et la possibilité pour les patients de se fournir en médicaments à peu près à toute heure du jour et de la nuit. Ce ne sera sans doute pas le cas d'une grande surface. » Quant au sujet du pouvoir d'achat, « le reste à charge des Français en matière de santé a diminué. Comment a-t-on fait ? En développant les génériques. Je crois que c'est la première manière de faire en sorte que les médicaments coûtent moins cher. » La ministre a ajouté : « je dis aux pharmaciens qu'ils doivent s'engager fortement dans la vente des médicaments à l'unité ». Et a conclu : « Je vous donne ma position, ça n'est pas un arbitrage. Je vais discuter avec mon collègue Emmanuel Macron, à l'Économie. Je crois que nous pouvons moderniser le travail des pharmaciens, nous pouvons réfléchir à des évolutions. La bonne solution est-elle d'aller vendre des médicaments en GMS ? Je ne le crois pas. »
10/09 11:15 Les Echos ont obtenu copie d'une première version du projet de loi sur la croissance et la partie relative aux professionnels de santé est éloquente : le texte évoque précisément une ouverture du capital des pharmacies à des non pharmaciens, la création de chaînes de pharmacies sur le modèle britannique, la levée du monopole sur les médicaments à prescription médicale facultative ou encore la vente en ligne de médicaments par des pharmaciens mais sans obligation d'existence d'une officine physique ni de détention de stock. Il est aussi intéressant de signaler que le document prévoit d'autoriser la vente en ligne de médicaments vétérinaires non soumis à prescription et la mise en place d'une sanction à l'encontre des vétérinaires « tenant officine ouverte ».
09/09 11:43 À la suite de son entretien avec Marisol Touraine hier après-midi, Isabelle Adenot déclare que « la ministre de la Santé a été cordiale, et nous l'avons été aussi, tout en étant combatifs et très fermes, car ce sont des paramètres clés de la profession de pharmacien qui sont actuellement en jeu. Nous devons être extrêmement vigilants pour les défendre, c'est-à-dire pour défendre la santé des français », ajoute la présidente de l'Ordre national des pharmaciens.
09/09 10:37 Reçu hier par la ministre de la Santé, l'Ordre national des pharmaciens fait savoir que Marisol Touraine « dit avoir compris les préoccupations des pharmaciens [...]. Elle fera valoir la spécificité du secteur de la santé, sans pour autant pouvoir s'en tenir à un statu quo ». Le bureau du conseil national de l'Ordre propose notamments d'autoriser les centrales d'achat pharmaceutiques à distribuer des médicaments à prescription médicale facultative et appelle à « la convocation, par le gouvernement, d'états généraux relatifs à l'avenir de la pharmacie d'officine ».
08/09 15:59 Invité ce matin de l'émission Service public, sur France Inter, Michel-Édouard Leclerc débattait du monopole des pharmaciens avec Isabelle Adenot, présidente de l'Ordre, et Mathieu Escot, responsable adjoint des études à l'UFC-Que Choisir. Visiblement en forme, il a évoqué un projet d'officines sous enseigne Leclerc : « Là, j'hésite. Il y a des pharmaciens d'officine qui exercent aujourd'hui et qui voudraient travailler sous l'enseigne Leclerc. Ce sont des personnes qui ont envie de dynamiser leur officine et cherchent une relation au consommateur qui ne soit pas cette image ancienne de l'officine. » Le président directeur général du groupe É. Leclerc propose aussi une section ordinale pour les pharmaciens salariés de la grande distribution et souhaiterait pouvoir créer des centres de santé sous sa marque.
08/09 10:20 Marisol Touraine rencontrera Isabelle Adenot, présidente de l'Ordre national des pharmaciens, cet après-midi puis s'entretiendra mercredi matin avec le nouveau ministre de l'Économie Emmanuel Macron. Ce sera ensuite, mercredi après-midi, au tour de l'UNAPL (Union nationale des professions libérales) d'être reçue au ministère de la Santé, représentée par son président Michel Chassang ainsi que son vice-président Philippe Gaertner, indique la FSPF. La réforme des professions réglementées au menu ?
05/09 12:45 Le Leem (Les Entreprises du médicament) a mis en ligne sur son site Internet et sur les réseaux sociaux cinq vidéos pédagogiques à l'intention du grand public. Objectif : expliquer la fixation et l'évolution du prix des médicaments mais surtout « rappeler quelques vérités, souvent à l'opposé des idées reçues ».
05/09 12:30 Le cabinet du nouveau ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, se constitue peu à peu. Après la nomination d'Alexis Koehler comme directeur de cabinet, qui d'après l'Agence de presse médicale ne semble pas avoir travaillé sur des sujets concernant la santé, et Anne Rubinstein comme cheffe de cabinet, c'est au tour de deux directeurs adjoints d'être nommés, en les personnes de Julien Normandie et d'Emmanuel Lacresse. Emmanuel Lacresse occupait le même poste auprès du précédent ministre, Arnaud Montebourg.
05/09 11:02 122 molécules déjà sous Tarifs forfaitaires de responsabilité (TFR) vont subir des baisses de prix à partir du 1er octobre prochain. Parmi ces molécules : aciclovir, alginate, cétirizine, ciclopirox, meloxicam, lactulose... La liste complète est parue au Journal officiel du 4 septembre (texte 23 et texte 24). Le phloroglucinol, déjà concernée par cette première vague, subira une deuxième baisse de prix au 1er avril 2015, à 1,95 euros pour 10 lyophilisats oraux.
04/09 10:29 Les voix de l'Union des groupements de pharmaciens d'officine (UDGPO) et du Collectif national des groupements de pharmaciens d'officine (CNGPO) se font entendre à leur tour : dans un communiqué commun, ils livrent de « vraies réponses à des idées fausses » contenues dans le rapport de l'Inspection générale des finances sur les professions réglementées.
02/09 16:53 À la sortie de son entrevue avec le cabinet du ministère de la Santé, la FSPF a indiqué que les arbitrages sur le projet de loi Macron seront rendus sous quinze jours. Le texte ne sera pas présenté en conseil des ministres avant la mi-octobre. D'ici là, le ministère aurait assuré le syndicat de sa solidarité.
02/09 09:30 Philippe Gaertner, président de la FSPF, a rendez-vous cet après-midi au ministère de la Santé pour évoquer le projet de réforme des professions réglementées.
En attendant, découvrez un aperçu de la « soirée verte » organisée hier par le collectif Ma Pharmacie ne fermera pas sur notre compte Twitter.
01/09 16:51 L'Académie de pharmacie s'élève à son tour contre le projet de réforme des professions réglementées. « Toute déréglementation risque d'hypothéquer lourdement la santé publique et de mettre en cause les engagements pris pour développer les missions de prévention et de pharmacovigilance des pharmaciens d'officine », alerte-t-elle dans un communiqué diffusé ce jour.
01/09 12:30 Suite à leur réévaluation achevée en juillet dernier, les spécialités contenant de la dompéridone à 20 mg seront retirées du marché à compter du 10 septembre prochain, prévient l'Agence nationale de sécurité du médicament. La réévaluation a permis de confirmer « le risque d’effets indésirables cardiaques graves » : la dose maximale quotidienne est dorénavant de « 30 mg chez l’adulte et l’adolescent à partir de 12 ans, et de 0,75 mg/kg chez le nouveau-né, le nourrisson, l’enfant (< 12 ans) et l’adolescent de moins de 35 kg ». Les formes dosées à 10 mg restent disponibles.
29/08 14:57 Le collectif Ma Pharmacie ne fermera pas, soutenu par la FSPF, lance une « soirée verte » pour dénoncer les dangers du projet de loi sur les professions réglementées : lundi 1er septembre, à partir de 20 h, il appelle l’ensemble des pharmacies d’officine à laisser leur croix allumée toute la nuit. Il propose également de colorer les eaux des cours d’eau et fontaines avec de la fluorescéine à 20 h 30.
La Fédération régionale de Méditerranée se mobilise également via une « affiche rouge » visible dans toutes les pharmacies du Sud la semaine prochaine. Son slogan : « Pourquoi sacrifier votre pharmacie au profit de la grande distribution ? ».
DPC mode d'emploi