Formulaire de recherche

Un éternuement peut atteindre 350 km/h

Sa vitesse serait celle d’un TGV à pleine vitesse. Présomptueux ?

Par Hélène Bry

Un intrus dans votre nez ? Un pollen ? Un virus ? Et le mécanisme de l’éternuement, aussi imprévisible qu’incontrôlable, se déclenche. [...]

La lecture de cet article est reservée

Vous êtes
abonné(e)

Identifiez-vous

Pas encore
abonné(e)?

Inscrivez-vous

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés