Formulaire de recherche

Philippe Besset

Président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France

© Nicolas Kovarik

Se retrouver enfin !

Nouvelle convention avec l’Assurance maladie, crise sanitaire, place des pharmaciens dans la prévention, « Ségur du numérique en santé », prochaine élection présidentielle : l’avenir de l’officine est au centre des débats du Congrès national. 
Au-delà d’un programme riche et de la présence de personnalités majeures de la politique et de la profession, ce congrès est l’occasion unique de se rencontrer à nouveau, après l’édition de Bordeaux de 2019. Deux années éprouvantes où les pharmaciens ont été en première ligne dans la lutte contre cette pandémie inédite. Ce rendez-vous est un moment d’échange, de partage de nos expériences durant cette crise, mais aussi de projection dans la pharmacie d’après. 

« Le Congrès
des pharmaciens
est un moment
d’échange et
de partage de nos
expériences
durant cette crise. »

2022 sera une année particulière pour notre profession avec une élection présidentielle et des législatives dans la foulée. Nous devrons faire entendre notre voix auprès des candidats, leur ­rappeler le rôle essentiel que nous avons joué ces derniers mois pour dépister et vacciner la population ainsi que l’importance de notre ­maillage pour gérer ces crises. 
L’année prochaine sera aussi celle du renouvellement de notre convention avec l’Assurance maladie. Pour nous, elle doit intégrer les nouvelles missions exercées durant la Covid mais aussi revaloriser notre cœur de métier, la dispen­sation des médicaments. Elle doit également mettre l’accent sur notre rôle d’acteurs de la prévention en nous autorisant enfin à pratiquer les rappels de vaccins de l’adulte et réaliser tous les dépistages. C’est pourquoi j’ai souhaité en débattre lors de ce congrès avec le directeur général de l’Uncam, Thomas Fatôme. 
Les chantiers sont nombreux, les défis sont immenses, notre détermination est intacte. Notre feuille de route est claire et validée par vous lors des dernières élections aux URPS. Revaloriser, protéger et simplifier l’exercice officinal demeurera notre leitmotiv pour les années à venir. En attendant, c’est un réel plaisir de vous retrouver, enfin, les 9 et 10 octobre à Lyon pour ce Congrès en tous points exceptionnel.

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés