Formulaire de recherche

Quand les PUI vident leurs stocks

Par Claire Frangi

C’est l’une des nouveautés introduites par la création en juillet 2016 des groupements hospitaliers de territoire (GHT) (voir « Silence, on mutualise ! »,  Le Pharmacien de France, no 1283), destinés à mutualiser les moyens. En cas de suppression d’une pharmacie à usage intérieur (PUI), ses stocks pourront être vendus et les officines sont citées comme de potentiels acquéreurs. L’autorisation du directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) sera requise et, en cas de refus, le stock devra être détruit. 

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés