Formulaire de recherche

« Vous pourriez avoir un rôle plus important »

Le candidat de La France insoumise prône un système de santé expurgé de tout conflit d’intérêts et vise l’industrie pharmaceutique.

Par la rédaction

© Joël Saget

#fermetures Nous n’avons pas pour objectif de faire des économies sur la santé. La fermeture de pharmacies n’est donc pas dans notre projet.

#déserts On ne peut se satisfaire de la situation actuelle avec des déserts médicaux qui se multiplient. C’est pourquoi nous proposons la création massive de centres de santé pluridisciplinaires qui répondent à l’attente des professionnels de santé de pouvoir travailler en équipe […].

#missions La profession de pharmacien […] semble hésiter entre le modèle commercial du discount de produits de santé et celui d’acteur de la santé publique. Nous sommes partisans de la deuxième option, parce qu’il est nécessaire de faire évoluer notre rapport aux médicaments […].

#baissesdeprix Nous proposons la réorganisation des entités chargées de la régulation de la chaîne du médicament (ANSM et HAS) et de la fixation de leur prix (CEPS), qui […] sont marquées par de multiples conflits d’intérêts. La refondation du CEPS et l’existence d’une capacité publique de production de médicaments autoriseront une véritable négociation des prix. Le médicament n’a pas vocation à entretenir les taux de profits de l’industrie pharmaceutique.

#leclerc Nous ne sommes pas favorables à la vente de médicaments en grandes surfaces. Il nous semble qu’il faut au contraire développer les politiques de prévention et l’éducation aux médicaments. Or seuls des personnels formés, comme les pharmaciens, sont en capacité de faire ce travail. De manière plus générale, nous récusons le regroupement dans les grandes surfaces de fonctions qui ne sont pas leur cœur de métier et qui tuent les petits commerces ou servent de prétexte pour supprimer des emplois.

« La délivrance à l’unité
est surtout une mesure
environnementale. »

#venteàlunité La délivrance à l’unité permettra de faire des économies mais ce n’est pas son objectif principal, c’est surtout une mesure environnementale […] et de santé publique pour limiter la prise de médicaments au strict minimum.

#paperasserie Nous pensons au contraire que le rôle de prévention et d’éducation aux soins et aux médicaments du pharmacien pourrait être renforcé.

#capital Il est essentiel de garantir l’indépendance de tous les acteurs de la santé, notamment les professionnels prescripteurs de soin, vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique ou des structures qui cherchent à influencer […] les décisions médicales.

#plaquetournante Nous sommes favorables aux regroupements des professionnels dans des maisons de santé […]. Et pour faire évoluer notre système de santé vers davantage de prévention, […] chacun doit avoir une place et travailler en bonne intelligence avec les autres. 

la question de la rédaction

Comment entendez-vous « peser » sur le prix des médicaments ?

Nous proposons la création d’un pôle public du médicament chargé des activités de recherche – via des coopérations avec l’Inserm et le CNRS, notamment – et de production de médicaments jugés essentiels. Il garantira l’indépendance de la recherche et de l’expertise dans ce domaine, tandis que la fabrication de médicaments par une entité publique permettra d’inverser le rapport de force entre la puissance publique et l’industrie pharmaceutique.

L’essentiel de son programme

SANTÉ

  • Faire rembourser à 100 % par l’Assurance maladie tous les soins prescrits.
  • Instaurer une formation continue obligatoire pour tous les professionnels de santé.
  • Créer des postes de médecins fonctionnaires pour résoudre le problème des déserts médicaux.

ENTREPRISE

  • Abroger la loi Travail ainsi que les accords d’entreprises et de branche qui dérogent aux dispositions plus favorables prévues par la loi.
  • Encadrer le recours aux contrats à durée déterminée et réformer la rupture conventionnelle.
  • Créer une sécurité sociale professionnelle pour assurer la continuité des droits des assurés hors contrat de travail.

 

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés