Formulaire de recherche

Le « NS » informatisé se répand

Logiquement interdite, la mention « Non substituable » dactylographiée deviendrait monnaie courante.

  Les médecins, qui ont toujours été contre le fait de porter la mention « Non substituable » à la main sur les ordonnances, seraient-ils en train d’avoir gain de cause ? [...]

La lecture de cet article est reservée

Vous êtes
abonné(e)

Identifiez-vous

Pas encore
abonné(e)?

Inscrivez-vous

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés