Formulaire de recherche

Des hauts et des (petits) bas pour les génériques

Par Laurent Simon

L’implication des pharmaciens dans le générique continue à porter ses fruits pour le système de santé. Après un pic d’économies se montant à près de 2,2 milliards d’euros en 2013 et 2014 – dû à la mise en place de la mesure tiers payant contre génériques –, la tendance est légèrement à la baisse en 2015 et début 2016. En cause : les baisses de prix des princeps décidées par le gouvernement, qui diminuent mécaniquement l’écart de prix avec les génériques… et donc les économies que ces derniers dégagent.

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés