Formulaire de recherche

Christian Grenier - président du groupement Népenthès et du syndicat Federgy

« On a failli avoir la tête coupée »

Pharmaciens, industriels, répartiteurs… il manquait un syndicat de groupements dans le paysage officinal. C’est maintenant chose faite avec Federgy et la toute jeune organisation porte déjà des revendications, dont certaines ne feront pas plaisir aux pharmaciens.

Par Laurent SimonPhotographe Miguel Medina

Vous avez tout récemment été à l’origine de la création de Federgy, le premier syndicat de groupements. Deux collectifs existent déjà – le CNGPO et l’UDGPO –, cela ne suffisait pas ? [...]

La lecture de cet article est reservée

Vous êtes
abonné(e)

Identifiez-vous

Pas encore
abonné(e)?

Inscrivez-vous

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés