Formulaire de recherche

Une campagne multisupport sur les entretiens AVK

Les pharmaciens connaissent les entretiens pharmaceutiques… mais qu’en est-il des autres professionnels de santé ?

DR

Partant du principe que les entretiens antivitamines K (AVK), lancés mi-2013, ont atteint leur vitesse de croisière, l’Union régionale des professionnels de santé pharmaciens Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) tenait à les installer définitivement dans le paysage sanitaire. C’est pourquoi, depuis février dernier et jusqu’en juillet, se tient une grande opération de communication, soutenue à hauteur de 70 000 euros par l’agence régionale de santé Paca, intitulée « J’ai rendez-vous chez mon pharmacien ! » (voir visuel ci-contre). Déclinée sur de très nombreux canaux – réseaux sociaux, newsletters, affiches… –, elle joue sur l’interprofessionnalité afin d’amener les patients aux entretiens AVK. Les newsletters destinées aux professionnels libéraux – six envois sont prévus entre mars et septembre de cette année – ou à ceux travaillant en établissements de santé – quatre envois au calendrier – comprennent ainsi des cartes postales téléchargeables et imprimables à distribuer aux patients. Au total, six thèmes sont proposés : « Le pharmacien, professionnel de santé de proximité », « L’entretien pharmaceutique, pourquoi ? », « L’entretien pharmaceutique, concrètement comment ça se passe ? », « AVK/AOD, quand, comment ? », « AVK, les bons réflexes » et « AVK, la pluriprofessionnalité au service de la sécurité ». Une enquête préalable a en effet mis en évidence que, parmi les professionnels de santé non pharmaciens interrogés, « 61 % disent ne pas avoir eu connaissance du dispositif des entretiens AVK » et 84 % répondent même « ne pas avoir connaissance de patients ayant participé à des entretiens AVK ». Une situation que cette campagne lancée tous azimuts se propose donc de faire bouger. 

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés