Formulaire de recherche

Allez-vous vendre l’Autotest VIH ?

Par Laurent Simon

La possibilité pour les patients de dépister chez soi son éventuelle séropositivité rend la profession plutôt enthousiaste. L’Autotest VIH, premier du genre à être commercialisé (voir l'image du mois « Promotion ministérielle », Le Pharmacien de France n° 1273), rencontre l’approbation de la grande majorité d’entre vous. En effet, 65 % des pharmaciens ayant répondu à notre sondage déclarent déjà vendre l’Autotest VIH (27,5 %) ou s’apprêter à le faire (37,6 %). Les réfractaires sont très peu (8,3 %), les hésitants légèrement plus (12,4 %). Ces derniers avancent des raisons pratiques pour ne pas commercialiser ce dispositif médical. Difficile en effet de le délivrer sans une parfaite confidentialité ni la formation nécessaire, même si, rappelons-le, les pharmaciens ne sont pas autorisés à le pratiquer mais seulement à en faire la démonstration aux patients (voir notre fiche conseil « Bien dispenser l’Autotest VIH »).

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés