Formulaire de recherche

La vaccination des pharmaciens

71 % pour

À une très large majorité, les officinaux sont partants pour une vaccination obligatoire des professionnels de santé contre la grippe et, par conséquent, d'eux-mêmes.

Dans un sondage réalisé du 18 au 30 janvier auprès de 866 professionnels de santé, le Journal international de Médecine (JIM) relève que les pharmaciens plébiscitent, à 71 % (une proportion identique à celle des médecins), l'idée qu'on puisse les obliger à se vacciner contre la grippe. Un résultat que la revue en ligne interpète ainsi : « Les médecins et les pharmaciens ne se font guère d’illusion sur la force persuasive des messages incitatifs sur leurs corporations. Ils semblent conscients que seule une obligation permettra d’obtenir une couverture vaccinale satisfaisante. »

Vaccin versus masque

De l'autre côté de l'échelle, les infirmiers sont majoritairement hostiles à une telle obligation (41 %), « marque d'une traditionnelle défiance plus importante à l'égard des vaccins et des mesures autoritaires » dans cette profession, estime le titre de presse. Dans leur ensemble, les professionnels de santé sont 64 % à être favorables à une obligation contre la grippe des soignants. Ils sont donc plus nombreux « que les Français eux-mêmes, qui, selon un récent sondage Odoxa, sont 61 % à plébisciter une telle mesure », note le JIM. Par ailleurs, 15 % des professionnels de santé s'opposant à cette obligation accepteraient toutefois une solution alternative : le port du masque obligatoire pendant la durée de l'épidémie. Marisol Touraine, ou son successeur, tranchera-t-il la question ?

Par Claire Frangi

7 Février 2017

© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés