Formulaire de recherche

Une nouvelle formule en 2021

Afin que toutes les pharmacies et leurs collaborateurs soient à égalité, la revalorisation du point officinal s’appliquera désormais à compter de l’extension de l’accord conventionnel.

© adobestock_andrey popov

À l’issue de la première commission paritaire de l’année qui s’est tenue le 13 janvier 2021, les partenaires sociaux de la branche viennent de conclure un accord novateur. La grille des salaires ne fonctionnera plus à deux vitesses comme auparavant. « L’accord que nous avons initié sans le ralliement de l’Uspo, mais qui embarque une majorité de syndicats de salariés, prendra effet à partir de son extension, sans aucune application dès sa signature », explique Philippe Denry, vice-président et président de la commission Entreprise officine de la FSPF. Ce changement de méthode placera toutes les pharmacies et leurs collaborateurs à égalité vis-à-vis de la grille conventionnelle des salaires. « La précédente formule pénalisait les pharmacies adhérant à un syndicat signataire puisqu’elles devaient immédiatement répercuter les revalorisations du point officinal dès la conclusion des accords, alors que les pharmacies non-syndiquées bénéficiaient d’un délai provisoire jusqu’à la parution au Journal officiel de l’arrêté d’extension », précise Philippe Denry. En modifiant la formule, tout le monde sera à la même enseigne, sans discrimination syndicale. « On enclenche une nouvelle méthodologie qui simplifiera la vie des officines et des salariés », se réjouit Philippe Denry.

Hausse de 1,5 % du point officinal

Afin de compenser la première année l’effet de décalage entre la signature de l’accord et son extension, les partenaires sociaux ont fixé la hausse du point officinal à 1,5 %, ce qui devrait correspondre à une revalorisation d’environ 1 % jusqu’à la prochaine négociation en intégrant la procédure d’extension pouvant durer de 4 à 6 mois. La prime d’équipement est, quant à elle, portée à 78 euros, contre 76 euros en 2020. Du côté des syndicats de salariés, la CFTC, FO Pharmacie et l’Unsa approuvent cet accord qui obtient la majorité des suffrages de l’échiquier social conventionnel.

Par Fabienne Rizos-Vignal

15 Janvier 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés