Formulaire de recherche

Un bus à la rencontre des patients

Les médecins de l’Orne tablent sur une solution itinérante pour assurer les soins.

 

© adobestock_kostymo

Non, la camionnette bleue et blanche qui sillonne les routes de l’est de l’Orne depuis quelques semaines n’est pas un food truck, mais bien un véritable cabinet médical sur roues. Dans cette région où près de 20 % des assurés sociaux sont sans médecin traitant, le généraliste présent à bord les prend en charge sur rendez-vous. Aubaine pour les pharmaciens, le bus se rend dans des communes qui possèdent toutes une officine. Et s’il s’installe le plus souvent à proximité de la mairie, « la pharmacie n’est jamais loin », précise Jean-Michel Gal, généraliste, qui a porté le projet avec l’Union régionale des médecins libéraux de Normandie. « On vient de s’installer à Nocé, où une pharmacienne vient de reprendre une licence, mais où les deux médecins arrêtent leur activité fin février. Le Médicobus permet d’assurer une continuité de soins tout en étant un support pour l’officine. » Les pharmaciens peuvent également faire une demande de rendez-vous pour leurs patients directement auprès du Médicobus. Si l’idée d’un bus comme remède possible à la désertification médicale dans l’Hexagone ne date pas d’hier, la tenue de véritables consultations médicales en son sein est une première, puisque son rôle se cantonnait jusqu’à présent à de la prévention ou du dépistage. Le Médicobus pourrait aussi servir à la vaccination contre la Covid-19 si l’agence régionale de santé donne son feu vert.

Par Claire Frangi

5 Février 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés