Formulaire de recherche

Le Topaal retiré... avant d'autres ?

L'usine Cargill de Lannilis épinglée par l’ANSM ne produisait pas de l’alginate que pour le Topaal, dont la commercialisation était de toute façon arrêtée.

Suite à une dé­ci­sion de po­lice sa­ni­taire (DPS) pu­bliée le 25 sep­tembre sur le site de l’Agence du mé­di­ca­ment (ANSM), l’usine de la so­ciété Car­gill France, à Lan­ni­lis dans le Fi­nis­tère, a vu ses ac­ti­vi­tés sus­pen­dues. Une ins­pec­tion de l’agence a en effet mis en évi­dence de sé­rieux sou­cis d’hy­giène, en particulier dans la production d’alginate, ris­quant d’in­duire des dé­fauts dans la composition de nom­breux pro­duits de santé, cos­mé­tiques ou ali­men­taires. In­ter­ro­gée, l’ANSM a toutefois pré­cisé qu’il s’agis­sait d’une « DPS de pré­cau­tion, le risque sa­ni­taire ayant été écarté »

Les fa­bri­cants uti­li­sant de l’acide al­gi­nique issu de cette usine ont 30 jours à comp­ter du 25 sep­tembre pour retirer leurs pro­duits ou ap­por­ter des preuves de leur conformité. Plu­sieurs la­bo­ra­toires, dont le nom est tenu secret par l’ANSM jusqu’à fin octobre, sont concer­nés et cer­tains ont déjà fourni des ana­lyses per­met­tant le main­tien sur le mar­ché de leurs pro­duits.

Pierre Fabre et les autres

Le la­bo­ra­toire Pierre Fabre a, lui, opté pour le retrait, à compter du lundi 5 octobre, des mé­di­ca­ments To­paal (formes sus­pen­sion et com­primé) et Apa­roxal 100 mg en­core en stock dans les of­fi­cines, ayant déjà cessé la com­mer­cia­li­sa­tion d’Aparoxal en mars der­nier, de To­paal sus­pen­sion bu­vable en jan­vier 2015 et To­paal com­primé en août 2015. « Nous avons stoppé la com­mer­cia­li­sa­tion avant même que n’in­ter­vienne la dé­ci­sion de l’agence concer­nant Car­gill car nous avons conclu à l’is­sue d’un au­dit de rou­tine que les condi­tions de fa­bri­ca­tion […] sur le site de Lan­ni­lis n’étaient plus conformes à nos exi­gences, assure Pierre Fabre. Faute de four­nis­seur al­ter­na­tif ho­mo­lo­gué, nous avons fi­na­le­ment dé­cidé l’ar­rêt de la com­mer­cia­li­sa­tion de To­paal. »  

Il est pos­sible qu’à comp­ter du 25 oc­tobre d’autres fa­bri­cants uti­li­sant de l’acide al­gi­nique dans la com­po­si­tion de leurs mé­di­ca­ments, cos­mé­tiques ou dis­po­si­tifs mé­di­caux voient leurs pro­duits éga­le­ment re­ti­rés. À no­ter que les pro­duits Ga­vis­con, com­mer­cia­li­sés par le la­bo­ra­toire Re­ckitt Ben­cki­ser Heal­th­care et ren­fer­mant éga­le­ment de l’acide al­gi­nique dans leurs for­mules, ne sont pas concer­nés.

Par Élise Brunet

6 Octobre 2015

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés