Formulaire de recherche

N° 1324 Novembre 2020

Interview

Philippe Truelle

« Tout le monde travaille en flux tendu »

Philippe Truelle - président de l’Association des moyens laboratoires et industries de santé (Amlis)

Tests antigéniques à l’officine, mode d'emploi

Pour contribuer à la stratégie de lutte contre l’épidémie de SARS-CoV-2, de nouveaux Trod antigéniques naso-pharyngés peuvent être réalisés par les pharmaciens.

© adobestock_laurencesoulez

Ce sont deux arrêtés, parus respectivement le 17 octobre puis le 26 octobre, qui permettent aux officinaux d’être associés encore plus largement à la lutte contre la Covid-19. En effet, après l’autorisation le 11 juillet dernier de tests sérologiques détectant la présence d’anticorps anti-Covid-19, c’est une nouvelle technologie qui fait son apparition au sein de l’officine. Ces nouveaux tests antigéniques détectant le SARS-CoV-2 sont des tests rapides d’orientation diagnostique (Trod), qui se réalisent sur des échantillons naso-pharyngés recueillis par un écouvillon. Après passage du prélèvement dans une solution réactive puis mise en œuvre de la cassette d’analyse, le résultat du test est lisible dans les 15 à 30 minutes selon le modèle utilisé. La rapidité avec laquelle le résultat du Trod est obtenue est une donnée importante, alors que beaucoup de laboratoires d’analyses médicales peinent à rendre leurs résultats de RT-PCR dans des délais pertinents, du fait de leur encombrement.

Des performances validées

Côté fiabilité, les tests antigéniques autorisés en officine font l’objet d’une liste positive, disponible sur le site du ministère de la Santé, accessible en choisissant dans le menu déroulant des sous-types de test les « antigéniques non automatisés ». Ils sont tous marqués CE et ont un niveau de performance conforme aux recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS). Ainsi, leur sensibilité (probabilité que le test soit bien positif si le sujet est malade) est de 80 % au moins. Leur spécificité (probabilité que le test soit bien négatif chez les personnes non-malades) est, elle, de 99 %. On notera que ces valeurs seuils minimales sont également celles retenues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un public ciblé

Les textes régissant l’utilisation de ces Trod antigéniques précisent le profil des patients éligibles. Parmi les patients symptomatiques, seuls ceux qui sont âgés de moins de 65 ans (≤ 65 ans) sans risque de faire une forme grave de la maladie peuvent être concernés. Cependant, ils doivent également être au début de la maladie, c’est-à-dire ne pas ressentir les symptômes depuis plus de 4 jours (≤ 4 jours). Enfin, ils doivent se situer dans une zone géographique dans laquelle le délai d’obtention d’un résultat de test RT-PCR (réalisable uniquement par un laboratoire d’analyse) est supérieur à 48 h. Les personnes asymptomatiques peuvent également bénéficier de ce type de test officinal, sauf si elles sont « cas contact » ou si elles sont impliquées dans un cluster (regroupement de cas). Dans ces deux situations particulières, les recommandations indiquent la réalisation d’un test RT-PCR.

Par Alexandra Chopard

6 Novembre 2020

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés