Formulaire de recherche

Terra Nova voit bien le cannabis en officine (notamment)

Le think tank propose de distribuer légalement le cannabis par l'intermédiaire des buralistes, des pharmaciens ou de boutiques spécialisées.

Après un rapport prônant la légalisation du cannabis, paru en décembre 2014 et qui avait alors fait grand bruit, le groupe de réflexion Terra Nova, proche du Parti socialiste, remet ça avec une publication intitulée « Contrôler le marché légalisé du cannabis en France ». Il propose notamment de se baser sur la régulation mise en place dans le marché des jeux en ligne pour distribuer le psychotrope, avec la création d'une autorité de contrôle qui serait baptisée Autorité de régulation du cannabis en France (Arca) sur le modèle, donc, de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). Pour la distribution du « kif », trois solutions sont avancées : « le réseau des débitants de tabac, celui des officines pharmaceutiques ou un nouveau réseau de magasins », suggère le rapport. Selon Terra Nova, « toutes ces options présentent avantages et inconvénients ». Les buralistes ont ainsi « l'avantage de pouvoir être rapidement sollicités et équipés pour une vente contrôlée de cannabis mais les compétences préventives et sanitaires peuvent leur faire défaut. Ceci n'est pas le cas des pharmacies mais voudront-elles vendre un produit pour un usage récréatif, c'est-à-dire sortir quelque peu de leur cœur de métier ? »
Alors, le cannabis, devant ou derrière le comptoir ? Les Suisses ont déjà une longueur d'avance.

Par Laurent Simon

4 Octobre 2016

© Le Pharmacien de France - 2019 - Tous droits réservés