Formulaire de recherche

Premiers contacts positifs avec Agnès Firmin Le Bodo

Philippe Besset, président de la FSPF, a rencontré la ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé.

© nicolas kovarik

C'est une réunion qui augure de belles perspectives : Agnès Firmin Le Bodo, pharmacienne d'officine jusqu'à sa nomination auprès du ministre de la Santé et de la Prévention, a reçu la FSPF le 1er septembre dernier « pour une revue des principaux sujets d’actualité professionnelle et des propositions de la Fédération, dans la perspective du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) et des réformes à venir du système de santé ».

Une ministre au fait des problèmes des pharmaciens

Au programme de cette discussion figurait tout d'abord un bilan de la période post-crise sanitaire. La ministre, connaissant bien les problématiques des officinaux, s'est montrée très attentive à l'épuisement des équipes et aux difficultés de recrutement rencontrées pour les postes d'adjoints comme de préparateurs. Concernant les missions dérogatoires confiées à ces derniers (vaccination et réalisation de tests Covid), la FSPF s'est inquiétée du risque de les voir s'éteindre au 31 décembre prochain. Agnès Firmin Le Bodo s'est déclarée favorable à ce que ce point soit pérennisé dans le PLFSS 2023. Quant aux réformes à venir et au chantier de rénovation du système de santé, le Conseil national de la refondation (CNR), lancé le 8 septembre par le président de la République, et la conférence des parties prenantes sur l'accès aux soins devraient, selon la ministre, permettre une remontée des solutions de terrain efficaces, avec généralisation nationale de celles qui s'avèreront les plus consensuelles. 
À l'occasion du Tour de France de la convention pharmaceutique organisé par la FSPF, Agnès Firmin Le Bodo a accepté l'invitation de cette dernière et sera donc présente à la Maison des pharmaciens, le 30 janvier 2023, pour une soirée consacrée aux objectifs à moyen et long termes du nouveau texte conventionnel et aux priorités du métier.

Par Alexandra Chopard

9 Septembre 2022

© Le Pharmacien de France - 2022 - Tous droits réservés