Formulaire de recherche

Petits arrangements avec les comptes

La réduction importante des déficits de l'Assurance maladie par le gouvernement n'est pas allée sans quelques manip', pointe la Cour des comptes.

« En quatre ans, nous aurons remis à flot la Sécurité sociale », s'est rengorgée Marisol Touraine, à l'issue de la traditionnelle commission des comptes de la Sécurité sociale, le 23 septembre dernier. Selon elle, « en 2017, le régime général de la Sécurité sociale sera à l'équilibre pour la première fois », avec trois branches sur quatre à l'équilibre. Subsisteront « seulement » 400 millions d'euros de déficit liés à la branche maladie. Ainsi « le trou de la Sécurité sociale sera derrière nous », a affirmé la ministre de la Santé. Des propos... à relativiser, en cette période pré-électorale. Car même si « l'ensemble des branches du régime général bénéficient d'une amélioration de leur situation financière », a effectivement reconnu la Cour des comptes, l'institution a toutefois estimé « discutable[s] » certaines pratiques, comme l'intégration de 700 millions d'euros de contribution sociale généralisée (CSG). Le déficit de l'Assurance maladie en 2016 serait de 4,8 milliards d'euros au lieu des 4,1 milliards d'euros annoncés. Tout est affaire de détails.

Par Claire Frangi

26 Septembre 2016

© Le Pharmacien de France - 2017 - Tous droits réservés

trigger pub