Formulaire de recherche

Un nouveau pacte pour les médecins

Marisol Touraine dévoilera lundi, à Tours, le détail des propositions de son « pacte territoire santé », deuxième du nom. En voici les principales.

 

Après Scorbe-Clairvaux (Vienne) en 2012 pour la première mouture, la ministre de la Santé a choisi la faculté de médecine de Tours pour présenter son deuxième « pacte territoire santé » (PTS). Quoi de neuf ? Beaucoup d'ancien pour commencer, à en croire l'Agence de presse médicale (APM) qui a dégoté le document qui sera présenté lundi 16 novembre, notamment le développement des stages en cabinets de ville pour les futurs médecins ou l'installation des jeunes professionnels en territoires fragiles, puisque ces propositions étaient déjà présentes dans le premier PTS. La deuxième série de propositions destinées, elles, à « innover » comprend l'augmentation de manière ciblée du numerus clausus régional pour l'accès aux études médicales ou la hausse du nombre de médecins libéraux enseignants. Point de mesure coercitive en revanche concernant l'installation des médecins, bien que les Français y soient à 72 % favorables selon un sondage sur les déserts médicaux réalisé par BVA pour le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss), publié le 4 novembre dernier.

Côté maisons de santé, le gouvernement se contente de réitérer son objectif de 1 000 structures d'ici à 2017, qu'il avait déjà rendu public suite à un comité interministériel sur la ruralité le 14 septembre. Dans une circulaire parue en août, les services de l'État ont identifié 25 zones, principalement en Île-de-France et en Picardie, qui pourraient faire l'objet d'une implantation d'un centre ou d'une maison de santé. Dernière mesure qui concernera à terme les pharmaciens : le PTS2 prévoit de soutenir le développement des « équipes de soins primaires » et de créer des « communautés professionnelles territoriales de santé ». Rien que de très abstrait en attendant le vote définitif de la loi Touraine, pour les quelques mesures « innovantes ».

Par Laurent Simon (avec APM)

13 Novembre 2015

© Le Pharmacien de France - 2020 - Tous droits réservés