Formulaire de recherche

Moins de doses que prévu pour les officines

Alors que la vaccination à l'officine va débuter, Philippe Besset recommande de ne confirmer les rendez-vous qu'une fois les doses reçues.

© adobestock_konstantin yuganov

Le mi­nistre de la Santé Oli­vier Vé­ran n'a pas ca­ché son aga­ce­ment lors de la conférence de presse tenue le 11 mars, concer­nant les retards dans la livraison des doses prévues du vaccin AstraZeneca. « Je suis le pre­mier à vou­loir de la vi­si­bi­lité, mais je constate que le la­bo­ra­toire As­tra­Ze­neca ré­duit se­maine après se­maine, ac­tuel­le­ment, les li­vrai­sons de vac­cins qui nous étaient pro­mises et pour les­quelles nous étions contrac­tuel­le­ment en­ga­gés. Ainsi, la se­maine pro­chaine nous au­rons peu de doses, la se­maine sui­vante nous au­rons peu de doses, et il est à craindre que la se­maine sui­vante nous ayons peu de doses éga­le­ment. L'en­semble des gou­ver­ne­ments eu­ro­péens est mo­bi­li­sé pour faire en sorte qu'As­tra­Ze­neca puisse li­vrer les vac­cins comme il s'y était en­gagé. »

« Attendez de voir les flacons avant ! »

Dans ce contexte, le pré­sident de la FSPF Phi­lippe Bes­set re­com­mande la pru­dence aux phar­ma­ciens dans la prise de ren­dez-vous pour leurs pa­tients en attente d'être vac­ci­nés. Et ce « pen­dant deux se­maines au moins car les quan­ti­tés de vac­cins li­vrées pour chaque vac­ci­na­teur n'at­tein­dront un ni­veau suf­fi­sant qu'au mois d'avril ». Hier lors de l'Af­ter­work hebdomadaire du syndicat, Phi­lippe Bes­set a dé­claré que « Les pro­chaines se­maines de li­vrai­son d'As­tra­Ze­neca se­ront contraintes, le mi­nistre ayant an­noncé 140 000 doses au lieu des 700 000 pré­vues pour la se­maine pro­chaine, et une ré­duc­tion très forte du nombre de doses de la se­maine sui­vante qui au­rait dû être de 1,2 mil­lion ». Dès lors, « le conseil que donne la Fé­dé­ra­tion est d'éta­blir des listes de per­sonnes vo­lon­taires pour se faire vac­ci­ner avec des nu­mé­ros de té­lé­phone. Et de ne confir­mer les ren­dez-vous que quand vous au­rez les doses. At­ten­dez de voir les fla­cons avant ! » Pour rap­pel, il est prévu, pour l'heure, que dans les 18 dé­par­te­ments où la cir­cu­la­tion épi­dé­mique est la plus forte*, les quelque 6 756 of­fi­cines ha­bi­li­tées et ins­crites pour vac­ci­ner contre la Co­vid-19 aient reçu le 11 ou le 12 mars un fla­con d'As­tra­Ze­neca ainsi que les se­ringues et ai­guilles né­ces­saires pour vac­ci­ner les pa­tients éli­gibles. 

*Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Drôme, Essonne, Eure-et-Loir, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Rhône, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Somme, Val-de-Marne, Val d'Oise, Var, Yvelines.

Par Hélène Bry

12 Mars 2021

© Le Pharmacien de France - 2021 - Tous droits réservés