Formulaire de recherche

Micmac sur l'Optimizette

Suite à un signalement, l'ANSM annonce le rappel d'un lot de cette pilule contraceptive. Vous devez contacter les patientes concernées.

Un blister non conforme.PHOTO DR

Attention au lot n° 1958550 (péremption 07/2019) d'Optimizette Gé 75 μg ! Il se peut en effet qu'une plaquette non conforme se trouve parmi les trois présentes dans la boîte. C'est en tout cas la crainte de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui a ordonné le rappel de ce lot, en précisant que « la prise de ces comprimés ne présente pas de danger et [qu'] aucun effet indésirable n’a été signalé jusqu’à présent ». Et pour cause : les comprimés en question ne contiennent pas de principe actif mais seulement des excipients. « Ce défaut ne concerne que quelques boîtes sur la totalité des 36 700 boîtes distribuées entre le 26 janvier et le 5 avril 2018 », assurent l'ANSM et le laboratoire Majorelle. Un risque tout de même : une inefficacité contraceptive !

Marche à suivre

Concrètement, l'ANSM invite les pharmaciens à « contacter, par tous les moyens dont ils disposent, les patientes susceptibles de détenir et/ou d’avoir utilisé la spécialité ». Le laboratoire et l'Agence indiquent le mode opératoire suivant : 

  • cesser toute délivrance et retirer des tiroirs les boîtes du lot n° 1958550 ;
  • vérifier dans l'ordonnancier les dispensations d’Optimizette depuis le 26 janvier 2018 ;
  • appeler les patientes concernées pour s’assurer qu’elles n’ont pas reçu une plaquette non conforme (voir photo ci-dessus).

Le cas échéant, deux solutions : si le blister n'est pas entamé, la patiente pourra le rapporter à sa pharmacie où « une boîte d’un autre lot [lui] sera délivrée gracieusement […] en échange ». S'il est en­tamé, vous devrez également échanger gra­tuitement la boîte et conseiller une consul­ta­tion mé­di­cale ainsi que, dans l'intervalle, l'usage d'une « méthode contraceptive mécanique (préservatif, diaphragme…) ». Les boîtes rapportées devront être retournées au grossiste. Dernier cas : si la patiente pense qu'elle a pu utiliser l'intégralité d'une plaquette anormale depuis le 26 janvier, conseiller une consultation médicale « au plus vite ».

Par Laurent Simon

6 Avril 2018

© Le Pharmacien de France - 2018 - Tous droits réservés